Ambulancier le site : dix ans d’histoire

Ambulancier le site : dix ans d’histoire

Ambulancier, un site, une référence depuis près de 10 années

Peut être certain se demandent ce qu’est ce site web, qui rédige, qui publie. Est ce un site publicitaire ou bien un site de passionné, est ce un simple blog ou un véritable travail impliqué. je vais essayer de vous répondre rapidement pour vous brosser un tableau du site de l’ambulancier de sa création en 2009 à aujourd’hui en 2019 : dix ans après.

ambulancier : le site de référence de la profession d'ambulancier
Ambulancier : le site web de référence pour la profession d’ambulancier

A l’origine il y avait un apprenti ambulancier

A l’origine même des fondements de ce site il y avait un gars, la trentaine qui cherchait à se reconvertir dans une nouvelle voie professionnelle. Lors d’une séance d’orientation est ressortie de tous ces profils une tendance à se diriger vers les milieux médico sociaux. Là une foule de possibilités se profilaient.

Mais au vu de la complexité des parcours de formation, entendez par là la difficulté financière et non pas intellectuelle, il a fallu que je me résolve à trouver une solution viable tout en me permettant de pouvoir continuer à vivre, mais surtout une discipline qui me passionnerait. Le métier d’ambulancier n’était pas celui qui me faisait le plus rêver au départ.

Des clichés et un vécu personnel ne me donnaient pas vraiment la motivation. Le stage de découverte a vite gommé mes à priori et a su me donner cette envie de pratiquer ce job : devenir ambulancier. C’est alors que je me suis rendu compte d’une chose : la passion allait s’emparer de moi.

rassurant L' Ambulancier : le site de référence Ambulancier le site : dix ans d'histoire

L’inexistence d’une base de connaissances sur le métier d’ambulancier

Lorsque j’ai commencé à fouiller la toile afin de me documenter je me suis trouvé face à un grand vide. Il existait des ressources. Mais ces ressources devaient être recoupées afin d’obtenir une analyse bancale. Rien de vraiment assuré, beaucoup de zones d’ombres. Bref un manque puissant de ressources pour s’informer sur le métier et ses moyens d’y accéder.

Heureusement à cette époque le forum sos 112 m’avait permis d’échanger avec des ambulanciers sur leurs métiers. J’ai donc réussi à centraliser des informations sur le métier d’ambulanciers, ses contraintes, ses difficultés mais aussi le coeur du métier : les patients. Ces échanges furent très enrichissant en complément du stage de découverte.

prise enc harge paramed canada L' Ambulancier : le site de référence Ambulancier le site : dix ans d'histoire

Créer le site pour combler ce manque

En 2009, à l’orée du dépôt de mon dossier d’inscription en école d’ambulancier, j’ai décidé de mettre en ligne ce site. Il fallait que je propose une solution pour aider ceux qui passeraient après moi. J’allais l’appeler « L’ambulancier pour les nuls » en référence à la fameuse collection d’ouvrage. Un site bien maigre à ses départs qui n’a cessé de s’étoffer avec le temps.

Les articles du début se contentaient d’apporter des réponses à mes propres questions : concours de sélection, dossier d’inscription, stage découverte. J’ai appris à transcrire pour les autres ce que j’avais eu tant de mal à réunir. J’ai aussi dû apprendre à me tenir loin des polémiques, loin des critiques et des partis pris. Rester droit dans mes bottes pour conserver une ligne d’édition neutre et apolitique.

oxygene L' Ambulancier : le site de référence Ambulancier le site : dix ans d'histoire

Puis l’expérience vint et le métier d’ambulancier

Une fois diplômé j’ai pu doucement au fil du temps diriger mes articles vers des thèmes plus spécialisés, plus profond. J’ai su aussi rester humble et confier le travail expert à des spécialistes du monde de la santé comme Jean Laengy, ambulancier DE et d’une expérience sans égal, ou encore Florian, Infirmier DE.

Mais aussi avoir la chance de pouvoir publier des ambulanciers au gré de leurs envies et de leurs dispos comme Jean François Charles ambulancier SMUR, ou encore Quoi2Neuf, journaliste et ambulancier DE. Je n’oublie pas Sébastien Gagnon, formateur pour les paramedic au Canada. Le site prenait son essor avec ces participations. Quant à moi je n’ai cessé de rédiger encore et encore sur des thématiques ambulancières maîtrisées, mais aussi quelques billets d’humeur bien senti en réaction à des sujets qui m’ont tenu à cœur.

L’étude ONPA a vu le jour grâce à Quoi2Neuf avec pour la première fois une étude incroyable sur la profession ambulancière. Il y a eu au cours de toutes ces années des moments très fort mais de gros moments de doutes. J’ai bouffé des heures et des heures sur ce site.

medical team L' Ambulancier : le site de référence Ambulancier le site : dix ans d'histoire

Aujourd’hui l’ambulancier a évolué

Malgré une longue période de somnolence due à une perte de motivation, des changements dans ma vie, le site a survécu à tous les autres sites, associations et autres qui ont tenté de réunir les ambulanciers sous une seule et unique bannière. Il a évolué, son identité aussi. C’est aussi dû à la maturité acquise au fil du temps.

On est en 2019, le site va fêter ses dix années d’existence. Je suis toujours aussi frustré de ne pas avoir réussi à réunir suffisamment de rédacteurs pour que ce site progresse et s’enrichisse. Mais le métier est dur et laisse peu de temps libre. Seuls certains rares irréductibles continuent de faire tourner la boutique.

Aux commandes

Aujourd’hui aux commandes il y a moi : Franck, créateur et rédacteur mais aussi un pote de promo avec lequel j’ai passé mon Diplôme d’Etat d’Ambulancier, qui contribue depuis déjà un sacré moment : Bastien. Fort de ses voyages à l’étranger et de ses immersions à l’international il est mon reporter à l’étranger. Deux passionnés qui restent actifs et motivés pour apporter un contenu intéressant à de futurs ambulanciers mais aussi à des professionnels de terrain.

Deux ambulanciers qui ont vu la profession stagner depuix dix ans. Certes pas sans exemption de progression pour certaines entreprises toujours optimales, mais pas pour l’ensemble des entreprises de transport sanitaire. Mais malgré tout une chose perdure : la passion du métier. Nous restons fidèles au poste, garant de la défense de métier formidable.

marquage ambulance L' Ambulancier : le site de référence Ambulancier le site : dix ans d'histoire

L’avenir

L’avenir du site reste toujours aussi incertain. La faute au manque d’implication des ambulanciers. Malgré des tentatives pour motiver les troupes le métier d’ambulancier reste chronophage. Le temps est une denrée de plus en plus rare. Difficile de séduire des ambulanciers motivés par leur seule passion et œuvrer pour les autres. Mais je ne ‘abandonnerai pas qui sait, peut-être arriverais je à en convaincre certain ?

Ce métier reste ingrat, difficile, méconnu mais pour ceux qui œuvrent c’est la passion qui les consume, qui les porte chaque jour. Pour toutes ces choses qu’ils apportent aux patients. Je leur dis à tous merci pour ce qu’ils réalisent : ils, elles : les ambulanciers(ères). C’est aussi pour eux que le site reste en vie. pour défendre leur profession et apporter une vitrine. Apporter une preuve que la profession d’ambulancier va plus loin que les simples clichés du quotidien.

marquage ambulance 2 L' Ambulancier : le site de référence Ambulancier le site : dix ans d'histoire
ambulancier : le site web de référence

Ambulancier… en 3 mots

Ambulancier… en 3 mots

En regardant mes archives je me suis rendu compte que j’avais quelques articles jamais publiés. Rien d’incroyables mais on a tous besoin de repères quand on débute, quand on s’oriente. Alors à prendre au pied de la lettre ? Chacun verra midi à sa propre porte et en retirera ce qui lui semblera nécessaire. Point de censure j’ai volontairement laissé les choses en l’état. Bonne lecture 😉

Comment les ambulanciers décrivent leur job en 3 mots ?

Petit extrait d’un sondage publié sur la page Facebook Ambulances en colère. Idéal pour ceux ou celles qui souhaiteraient choisir cette profession d’ambulancier. Voici comment un panel d’ambulancier en exercice perçoivent leur job.

Décrivez en 3 mots ce qu’est d’après vous le métier d’Ambulancier :

  • Eliane : patient, gentil et écouter
  • Walrus : Responsabilité, pas de reconnaissance, salaire de merde
  • Sabrina : mal payé, non reconnu, et trop d’heures
  • Sébastien : Passionné, Attentif, Non reconnu
  • Eddy : Pour mon cas : rouler;  sauver des vies;  et garder le sourire!
  • Maëv : patience, écoute, sauver
  • Sandra : Essayer de redonner le sourire à une patiente le temps d’un trajet c’est super malgré quelques inconvénient j’aime mon boulot
  • Lucie : Etre dans un métier ou l’heure passe vite, où on n’a pas le temps de s’ennuyer et ou on n’est pas enfermé toute la journée je pense que l’on peut aimer un boulot par les avantages !!
  • Sylvain : un Secouriste (mal reconnu)- aide à la personne- transporteur
  • Emilie : Sinon pour moi les 3 mots ce serait: Passion, Compassion, Patience
  • Didier : courage, dévouement, patience
  • Emilia : Garder son permis. Garder le sourire. Garde sous paye
  • Looky : Secours. Vocation. Passion
  • Piette : Vite vite vite
  • Debora : passion, devoirs, urgences
  • Laurent : Adaptation, accompagnement, secours.
  • Christine : Courtoisie prudence respect pudeur aide déontologie et passion
  • Yannick : pas..de..vie..
  • Florian : Urgences… Contact humain…Passion
  • Gaelle : Difficile mais passionnant
  • Eric : Exploitation bénévole passionnant
  • Alex : 1. Abnégation 2. Adversité 3. Martyr…
  • Charlotte : Esclavage, Aucune reconnaissance, Exploitation
  • Gar : Urgence,  Accompagnant,  diversité
  • Camille : Altruisme / efficience / discrétion professionnelle
  • Geoffrey : Passion/ contact humain / Urgence
  • Corinne : passion – dévouement – sourire
  • Freddy : Courageux dévouement volontaire sociable urgence conduite aimable ange merci sourire dévouer passionner motiver attentif à l’écoute reflexe conseil …
  • Nicolas : Altruisme (donner sans rien attendre en retour), dévouement (dont de sa personne a son métier), efficacité (professionnalisme, ponctualité).

La source

Facebook, Ambulanciers en colère 

Ambulancier, pourquoi choisir ce métier ?

Ambulancier, pourquoi choisir ce métier ?

Pourquoi choisir de devenir ambulancier ?

Christian, ambulancier, animateur et créateur de la page Facebook “Ambulanciers en colère” propose de temps en temps des questions pour ses lecteurs très pertinentes. Je me fais le relais de ces réponses afin qu’elles puissent répondre aux questions des aspirant ambulanciers ou encore du grand public sur les motivations qui nous ont données envie de faire ce métier. Bien entendu j’ai laissé volontairement certaines réponses (humour, ironie, c’est au choix). Aujourd’hui pourquoi choisir de devenir ambulancier.

  • Vincent : Reconversion après la Bspp
  • Christophe : une vocation !
  • Cindy : On se balade et on rend service!!
  • Xavier : Ce métier me plais depuis depuis 4 ans je veux toujours faire ambulancier même si des fois ce n’est pas facile
  • Céline : Une passion. Un métier. Que j’exerce depuis 4 ans. Et demi. Et j’ne regrette rien. Et le blanc me va si bien loooool
  • Aleksandra : une vocation et une passion !
  • Elo: Par amour du métier!!
  • Marty : Mais si parfois c dur niveau horaire, c un métier ou on a l’impression de servir à quelque chose et j’adore conduire.
  • Lylye : Pour le salaire! Ah non ce n’est pas la bonne réponse lol
  • Thomas : pour le salaire bien sûr…..
  • Mickael : j’exerce ce métier depuis 9 ans par passion et je me sens utile auprès de la société en rendant service aux personnes qui en ont besoin
  • Anthony : Par passion
  • Christelle : C’est trop bien payé…!!!
  • Φρειδερίκος : Pour liker “ambulanciers en colère” !
  • Daniel : Pour le relationnel et l’aide apportée aux autres.
  • Isabelle : Oui c’est sur on ne fait pas se métier pour être riche c’est sur mes tellement enrichissant, une vrai vocation … Mais je confirme pas facile niveaux horaire
  • Cédric : Une vocation
  • Franck : 29 ans d’ambulance cette année! De la vocation !!!
  • Vincent : Par passion
  • Looky : une vocation 22 ans spv et 9 ans ambulancier
  • Lolotte : une vocation, avant j’étais secouriste, j’ai été à l’école de l’ordre de MALTE approfondis mes connaissance et voilà, maintenant cela fais 22ans de métier, donné aux gens malades un sourire c’est important, bonne journée
  • Mélanie : L’envie de se sentir utile, d’apporter un peu de joie au patient durant le trajet. Je suis sortie de l’armée en décembre et travaille comme AA depuis février en attendant de passer le DE. Je n’ai jamais été aussi crevée, ni aussi mal payée… Mais qu’est-ce que je suis heureuse de me lever le matin pour aller bosser!!! C’est de la folie!!! Je ne savais pas que ça pouvait faire cet effet la d’avoir un métier qui vous passionne, et qui vous enrichit…!
  • Sébastien : Pour les horaires de fonctionnaire!
  • Loïc : Une vocation à aider les autres, j’ai eu cette vocation lorsqu’un membre de ma famille a eu besoin d’une ambulance et que j’ai vu l’énergie et le professionnel de ces personnes qui sont désormais mes collègues
  • Claudine : depuis bientôt 26 ans je tiens des hauts des bas mais génial. Dévouement total croyez moi
  • Brice : aider mon prochain, mais vu le regard qu’à la société sur ce métier, je commence à me poser la question si ça sert à quelque chose.
  • Damien : Pour la grandeur de ce métier!!!! Malgré les diverses difficultés (horaire, vie de famille, manque de reconnaissance etc.) métier grandissant humainement bref j’adore mon métier!!!!!!!!!!
  • Gilles : Pour la reconnaissance! Lol
  • Romain : Pour la main le sourire le mot qui peut être reçu agréablement par la personne que l’on transporte. Moi si je pouvais travailler plus je dirais oui tous de suite car y a tellement de personne qui ont besoin d’une oreille ou d’une main et ba moi je dis que ce métier est un beau métier. Et j’ai bossé pas mal dans la santé dans différent secteur de la médecine en passant par la traumato et par le bloc les soins intensif et puis la psy et le tous ma apporté ce qu’il me fallait pour me porter et m’envoler sur secours l’écoute de la personne qui permet de rassurer la personne.
  • Valérie : Par respect de l’être humain est l’amour du métier mes triste par les salaires est le patron qui n’exploite pfff
  • Anne-Sophie : pour moi c’est une vocation et une passion. C’est sur les horaires sont difficiles mais je me voie mal avec horaire de fonctionnaire
  • El : Moi j’arrête bientôt j le DEA ms je suis trop dégouté après 3 ans à peine je vais me reconvertir !
  • Jennifer : pour le relationnel et le fait de gérer notre planning sans avoir le patron sur le dos et pourquoi pas “devenir patronne ” à mon tour après
  • Lucie : Je vais commencer bientôt la formation et le métier. Mon Papa est souvent transporter en ambulance et mon fiance est ambulancier, il me l’a fait découvrir et ça me plait, j’ai été secrétaire commercial (l’horreur pendant 39h par semaine) et aide-ménagère (pas ma tasse le ménage). Je suis consciente des contraintes et horaire mais il y a aussi des cotes positif et très enrichissant ! Pour moi pour le moment c’est la découverte d’une vocation peut être.
  • Philippe : L’inconscience…et l’ignorance..!!!
  • Pierre : Vocation et pour rendre hommage à des ambulanciers qui sont venu chercher mon papa qui était en détresse vital et que les pompiers ne sont pas venu.
  • Michèle : pendant le 1987 j’ai fait un grave avp !!! C étai à cet moment-là que j’ai compris l’utilité de c’est métier. Comme ça je suis devenue ambulancier l’année suivant !!!!
  • Lucie : Non ce n’est pas partout pareil, mais après c’est un choix la société dans laquelle on bosse, et c’est vrai que dans les petits sociétés (je pense à celle de mon homme), il fait une moyenne de plus de 50h par semaine et ça change tout le temps. Il y a des régions ou il peine à trouver des DEA, donc des conditions on peut aussi en poser de notre côté à savoir de faire un mi-temps qui équivaut à 35h (ce qu’a fait un collègue de mon homme). Et je connais aussi des ambulanciers qui font dans les 35h par semaine comme cite Géo Bez.
  • Mélanie : C’est le métier qui m’a choisi !
  • Nicolas : Moi car j’ai u une grave opération et sais des ambulanciers qui mon amener faire tt mes examen et ça m’a donné envie de le faire aussi et suis idem bénévole à la croix rouge française donc là sa ma encore plus motivé à le faire
  • Lesstas : Un métier libre comme l’air ou n’est pas enfermé, juste une histoire à deux et c’est grâce à ce métier que j’ai rencontré ma femme la mère de mes deux enfants qui et aussi ambulancière
  • Jonathan : Pas eu le choix … pour pouvoir exercer le métier de taxi, on m’a demandé de passer l’auxiliaire !
  • Rachel : l’envie de venir en aide aux personnes en détresse, ne pas être enfermé toute la journée au même endroit, pour plus de contact et le côté ludique du métier (on sait jamais sur quoi ou qui on tombe et je trouve ça assez marrant).
  • El Chauve : Pour le peu de temps passé dans la vie des gens mais qui parfois sert grandement!
  • Mélanie : Une vocation toute tracée depuis ma tendre enfance !
  • Dimitri : Moi je suis devenu ambulancier après avoir perdu un pari. Snif!!!
  • Gégé L’ambulancier : Moi par reconversion militaire … Apres 5 ans d’armée on ma plus ou moins oriente la dedans et ça fait 10 ans aujourd’hui. Et contrairement à d’autre je vais être honnête ce n’est surement pas une vocation loin de là. J’aime ce que je fais certes mais de la a dire que c’est une passion etc. … Faut arrêter !!! Je ne travaille pas pour la gloire moi, si je bosse c’est pour payer mes factures, payer ma baraque et nourrir ma famille comme tout le monde !!!
  • Gabriel : Pour trouver du taf sans bac….. Maintenant de nuit et ne faire que du 15 c’est une passion, même si le ras le bol des 75*/* et là…..
  • Sophie : Jaime ce métier parce que les jours se suivent mais ne se ressemble pas, chaque jour est différents. Déjà que le quotidien est quotidien! Au moins ce n’est pas le cas au boulot.
  • Laetitia : J’ai était transporter pendant de nombreuse année et que sa ma donne l’amour et la passion du métier d’ambulanciers
  • Chris : Par hasard. En remplacement d’été … Et au bout de 2mois j’étais tellement accroc que CCA direct. Et ça me tient depuis 10ans. ^^
  • Gar : pour des raisons de vocation, rendre service aux gens, contact et sauver des vies (les urgences).
  • Jérôme : J était pompier volontaire et c’est le coter ambulance qui m’a le plus attirer
  • Laurent : Pour moi c’est l’aide aux personnes en difficultés, le social, et pour finir sur une note d’humour la sirène et le Giro pour arriver à l’heure pour l’apéro
  • Stéphane : Je crois que j’ai toujours voulu faire ça. J’ai d’ailleurs fait mes études dans la branche…
  • Hein? Non, pas sanitaire et social,…BTA FORESTIER!!
  • Kevin : J’ai toujours voulue être ambulancier !!!!
  • Audrey : C’est le métier qui m’a choisi ! Et je ne regrette rien … je suis comblée
  • Rachel : Au décès de mon grand-père (un 15 août), j’ai aidé l’ambulancier et je dis bien ” l’ambulancier ” à brancarder et porter le corps du véhicule au domicile !!! (un TDC je ne vous rassure pas une ambu) Une vocation est née … A l’époque j’étais déjà ” en colère ” de voir une seule personne travailler un jour férié !!! Et triste aussi pour mon Pépé … De plus j’adore conduire, aider les autres rendre service, etc. ….
  • Franny : c’est un beau métier AMBULANCIER, et je les salue tous
  • Pierre : Ambulancier salarié au départ, avec des conditions de travail hallucinantes… j’ai eu l’opportunité de passer indépendant et maintenant ce métier est un vrai plaisir…
  • Zibi : Par passion
  • Samuelle : Pour me rendre utile au départ, et aujourd’hui je sais que c’est bien plus, c’est un plaisir de partager la route avec vous!
  • Ju : Pure vocation. Et avec une équipe en or (patrons compris), des patients en or et un cadre de boulot magnifique (bords de Loire), c’est plus qu’un plaisir de se lever le matin.
  • Alain : Parce que moi aussi…je voulais être un héros …et comme en plus ça paye grave.
  • Je voulais un yacht. Une villa …des belles voitures…..!!!!
  • Marie : Par passion!
  • Aurèlie : Une passion depuis toute petite ! Pk je ne sais pas !! C’est comme ça ! Ce métier et pas un autre !!
  • Nathalie : Pour me rendre utile auprès des personnes ce métier n’était pas une évidence au début et grâce a de superbe collègues en formation Jai aimer ce métier de plus en plus et maintenant je ne changerais pas malgré toute les contraintes qu’on lui connait
  • Laetitia : pour être utile auprès des malades et leur famille j’adore conduire j’adore les bleus lol et j’adorais être indépendante malgré tout sauf que au bout du compte sa fatigue ça fait mal au dos que les malades ne sont pas tous gentils…
  • Karim: Car j’aime bien être considérer comme un larbin

Devenir ambulancier : un choix important

Si vous aussi vous vous questionnez n’hésitez pas à parcourir le site, lire et découvrir les témoignages, anecdotes des ambulanciers. Choisir de devenir ambulancier représente une réflexion, un choix à motiver pour ne pas se tromper.

Front de reconnaissance des ambulanciers

Front de reconnaissance des ambulanciers

Le FRA ou Front de Reconnaissance des Ambulanciers

Note de l’auteur de la vidéo que j’ai contacté suite à son visionnage et pour en savoir plus :

le FRA (Front de Reconnaissance des Ambulanciers) est une video issue d’un projet d’école concernant le module de projet en groupe pour promouvoir notre métier. Cette vidéos était destinée à être diffusée en croix_vie_3classe d’école d’infirmier(e) et ensuite expliquée par nos soins entre le cliché de l’ambulancier vu par les autres et la réalité du travail effectué, car il est bon de noter que les infirmier(e)s ne connaissent absolument pas notre métier, ni le vrai rôle qu’on joue dans la continuité des soins et encore moins nos connaissances et les soins que l’on peut prodiguer.

Merci à son auteur pour m’autoriser à diffuser cette vidéo et merci à l’entreprise Conflans Ambulances pour avoir mis les véhicules à disposition et avoir autorisé la diffusion du clip où apparaissent les véhicules de la société