Devenir formateur en Institut de Formation Ambulancier

Devenir formateur en Institut de Formation Ambulancier

Devenir formateur en Institut de Formation Ambulancier

Comment devient on formateur en Institut de Formation Ambulancier ? Tout d’abord il faut savoir que le titulaire du DEA ne pourra plus à compter de 2013 sauf changement être formateur dans un IFA à titre de formateur permanent. Je vous rassure beaucoup d’établissement regrettent ce changement officiel et réclame des changements.

Voici deux extraits du forum SOS-112  rubrique ambulancier à ce sujet

Le 1er

  • le DEA ou CCA avec du terrain
  • une formation de pédagogie au minimum PAE3 mieux encore PAE1 ou encore mieux formateur AFGSU ou un cursus de pédagogie universitaire type DU de pédago ou licence ou master 1 de pédagogie du geste

Le 2ème

  • 3 questions que j’ai posé à l’IFA/IFI de Théodore Simon www.ifits.fr

    QUESTIONS :

  • Comment devient on formateur en IFA ?
  • Quels diplômes doit on posséder ?
  • La formation étant faites sur 8 modules doit on être généraliste ou spécialiste d’un module ?

    RÉPONSES :

1- Comme pour tous les postes de formateurs dans le milieu para-médical (formation infirmière, formation puéricultrice, etc…), un formateur IFA est un professionnel de santé (infirmier, infirmier anesthésiste, etc…) qui souhaite se reconvertir dans le domaine de la pédagogie.

2- Les formateurs permanents des IFA doivent être titulaires du diplôme d’état infirmier. Un titre universitaire de niveau II dans le domaine de la pédagogie ou de la santé est recommandé (arrêté du 31 juillet 2009 relatif aux autorisations des instituts de formation).

3- La formation en IFA est assuré par des formateurs permanents.
Au sein de l’IFITS, nous essayons d’avoir des formateurs qui en tant qu’anciens infirmiers peuvent assurer une très grande partie des cours théoriques ; par ailleurs, nous essayons de recruter des formateurs qui ont une expérience dans le domaine des urgences / SAMU / SMUR afin qu’ils aient une connaissance du métier d’ambulancier et puissent assurer une partie des cours pratiques. Néanmoins, la formation en IFA est également assuré par des intervenants extérieurs qui, de par leur métier, apportent leur expertise dans un domaine très précis (conduite d’ambulance, sécurité routière, ergonomie, etc…).

Retrouvez le sujet d’origine ici : http://www.sos112.fr/comment_devient_on_instructeurformateur_en_ifa_recrutement_formateur_ambulancier_cdi-t1278.10.html;wap2=

ambulancier sur un cas concret

Liste des Instituts de Formation Ambulancier

Liste des Instituts de Formation Ambulancier

Les adresses des Instituts de Formation Ambulancier

ifa croix rouge

Vous trouverez en pièce jointe une liste des centres de formation au métier d’ambulancier et ou auxiliaire ambulancier, en provenance de la Chambre Nationale des Services d’Ambulances http://www.cnsa-ambulances.com/

Cette liste permettra à chaque candidat ou futur candidat de pouvoir trouver l’établissement le plus proche de chez lui. Elle vous permettra de pouvoir retirer vos dossiers d’inscription, vous renseigner sur les dates des épreuves de sélection ou encore vous informer en direct sur le contenu de la formation en rencontrant l’équipe pédagogique. Vous pourrez trouver des établissements public (centre hospitalier) ou les établissement de la Croix Rouge, mais aussi l’Ordre de Malte ou encore les centres AFT-IFTIM. Je ne peux garantir la validité des coordonnées présentes sur cette liste mais à défaut vous aurez un début de piste pour vous aider dans vos recherches.

S’inscrire à plusieurs endroits

Ces formations sont régies par l’arrêté du 26 janvier 2006 modifié relatif aux conditions de formation de l’auxiliaire ambulancier et au diplôme d’ambulancier. N’oubliez pas que les places disponibles en formation sont limitées dans chaque institut et que les dates de formation, les coûts de formation évoluent d’un établissement à un autre. De plus rien ne vous empêche de déposer des dossiers d’inscription dans plusieurs établissements différent pour maximiser vos chances. A savoir par contre, si vous décidez de postuler à divers endroits il vous faudra ajouter à chaque fois les frais d’inscription pour chaque école.

Bon courage ;=)

Télécharger le fichier au format PDF

Adrien, ARM et en formation d’ambulancier

Adrien, ARM et en formation d’ambulancier

Adrien, assistant de régulation au centre 15 et en formation pour le diplôme d’ambulancier

Quel est ton métier actuel ?

Assistant de Régulation Médicale (PARM) au SAMU, je suis actuellement en cours de formation Ambulancier Diplômé d’Etat dans le cadre de la formation professionnelle.

Tu es arrivé comment dans cette profession ?

Une opportunité par l’intermédiaire d’un ami à la fin de mes études (chaudronnerie) sur un dispositif de secours en tant que bénévole à la Croix -Rouge.

Une vocation ?

Les métiers de l’urgence et les premiers secours

Que fais-tu au quotidien ?

Localiser, identifier, hiérarchiser les demandes de secours parvenues au 15.

 Que préfères-tu dans ton travail ?

Le travail en équipe au sein d’une régulation pluridisciplinaire. La gestion du stress et la gestion des appels complexes et relevant d’une véritable urgence.

 Des anecdotes qui auraient marquées ta carrière ?

Gestion d’un accouchement par téléphone pour guider le père, ni SMUR, ni ambulance sur place.

A ton avis quelles sont les qualités requises pour un bon ambulancier selon ton point de vue personnel ?

De la volonté, du professionnalisme, de la curiosité intellectuelle et l’envie de progresser.

Des conseils à donner au plus jeune ?

Ne pas s’arrêter sur ses acquis.

 Des idées pour faire avancer le métier ? Rendre la machine à café de l’hôpital gratos …

Instaurer une dynamique de formation continue. Trop de compagnie d’ambulance ne voient que l’aspect rentabilité du métier au détriment d’une notion de service publique notamment dans le cadre de l’ATSU. Ne pas oublier que les ambulanciers sont maintenant des professionnels de santé.

 Demain tu es nomme super décideur tu as les pleins pouvoir que changerais-tu pour faire avancer le métier ?

Recyclage obligatoire de tous les « CCA » (anciens formés avant 2007), des ambulances de qualités et équipées.

 Le mot de la fin ?

Un parcours professionnel n’est pas figé et les métiers de la santé permettent des évolutions et de toucher différents corps de métier.

Merci à Laurent FACON, directeur de l’IFA de la Croix Rouge d’Ile de France pour avoir recueilli ces propos.

Devenir auxiliaire ambulancier

Devenir auxiliaire ambulancier

L’auxiliaire ambulancier est un élément indispensable dans un équipage d’ambulancier. Ses missions sont très diverses et surtout il est l’allié indispensable qui va permettre à l’ambulancier diplômé de se décharger de certaines, tâches, pour se concentrer sur son travail : conduite, prises de constantes les missions dévolues sont nombreuses.

Auxiliaire ambulancier

L’auxiliaire ambulancier est présent dans le binôme qui compose obligatoirement l’équipage de l’ambulance. Ce binôme peut être composé de la façon suivante :

  • Auxiliaire ambulancier – Ambulancier diplômé
  • Ambulancier diplômé et Ambulancier diplômé

Aucune autre configuration n’est permise. L’auxiliaire vient assister l’ambulancier diplômé lors des interventions ou lors des prises en charge des patients. Il peut être aussi amené à conduire des Véhicules Sanitaire Léger.

Devenir auxiliaire ambulancier : formation et conditions

Conditions d’entrée :

  • Permis de conduire conforme à la réglementation en vigueur (plus de 3 ans ou 2 ans en cas de conduite accompagnée)
  • Attestation préfectorale d’aptitude à la conduite des ambulances après examen médical auprès d’un médecin agrée par la préfecture de votre domicile (R221-10 du code de la route)
  • Certificat médical agrée DDASS attestant de :
  • Non contre-indication à la profession d’ambulancier
  • Vaccination conforme à la réglementation en vigueur fixant les conditions d’immunisation des professionnels de santé en France

Programme :

Durée de la formation :

70 heures d’enseignement sur la base de 35 heures par semaine

Source : Plaquette de présentation de l’Institut de formation d’Ambulanciers de la Croix-Rouge Française 

Références législatives

L’arrêté du 26 janvier 2006 relatif aux conditions de formation de l’auxiliaire ambulancier et au diplôme d’ambulancier, paru au J.O N°48 du 25 janvier 2006 page 2967 texte 25, modifié par l’arrêté du 16 octobre 2006, paru au JORF du 01/11/2006, texte 27 et par l’arrêté du 18 avril 2007, paru au JORF du 17/05/2007, texte 153

L’arrêté du 26/01/2006 est aussi publié au Bulletin officiel du ministère de la santé et des solidarités n° 2006/3 page 8.
Sans oublier le décret no 2007-1301 du 31 août 2007 relatif aux diplômes d’aide-soignant, d’auxiliaire de puériculture et d’ambulancier et modifiant le code de la santé publique (dispositions réglementaires)

L’arrêté du 6 mars 2007 relatif à la liste des élèves et étudiants des professions médicales et pharmaceutiques et des autres professions de santé, pris en application de l’article L.3111-4 du Code de la santé publique, parus au JO n° 68 du 21 mars 2007 oblige des vaccinations obligatoires et des conditions d’immunisation :

  • Diphtérie, tétanos, poliomyélite (DTP)
  • Hépatite B : Le schéma de vaccination comporte trois injections respectant un intervalle d’au moins un mois entre la première et la deuxième injection, et un intervalle compris entre cinq et douze mois entre la deuxième et la troisième injection et d’une sérologie datant de moins de cinq ans.

On n’oubliera pas le certificat médical délivré par un Médecin Généraliste agréé par la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales du département de résidence pour la non contre indications à la profession d’ambulanciers (absence de problèmes locomoteurs psychiques, d’un handicap incompatible avec la profession : handicap visuel, auditif, amputation d’un membre….),

Bibliographie

https://www.ambulancier.fr/lauxiliaire-ambulancier/