Les ambulanciers de Dordogne et le maintien des acquis

Les ambulanciers de Dordogne et le maintien des acquis

L’Association des Ambulanciers de Dordogne (AAD)

L’association des ambulanciers de Dordogne oeuvre de façon permanente eu sein de son département pour promouvoir le métier d’ambulancier mais aussi améliorer les bonnes pratiques du métier. Ces ambulanciers qui constituent le coeur de l’association mettent en place de nombreuses rencontres, action de formation avec les professionnels du secteur médical en région.

Aujourd’hui une grande avancée est mise en avant grâce à leur dévouement constant mais aussi grâce à la volonté des acteurs médicaux de l’Aide Médicale Urgente. Je vous propose de lire les lignes qui suivent. reste à espérer que ce modèle sera appliqué un jour sur l’ensemble du territoire auprès de tous les professionnels ambulanciers. Je ne cesserais de vanter la qualité de leurs résultats sans cesse en progression dans une région jusqu’à ce jour assez hostile à l’avancée des pratiques ambulancières. mais c’était sans compter sur l’acharnement de l’équipe de l’AAD qui a su démontrer aux autorités et différents partenaires l’intérêt réel de faire avancer cette profession d’ambulancier.

Maintien des acquis

Il y a un an, l’AAD, toujours en quête d’améliorer l’image et la pratique de notre métier, était contacté par la chambre des métier. Une question simple est posé au président de l’AAD : « Avez vous besoin de formation ? » Du pain béni, en somme. Nous avons donc proposé et établi les besoins et les priorités concernant la formation continu des ambulanciers de notre département.

La priorité de l’AAD était que cette formation soit d’abord obligatoire et annuelle, ensuite propre aux ambulanciers (contrairement à l’AFGSU) et, enfin, gratuite pour nos chefs d’entreprises. La chambre des métiers a donc menée, durant l’année 2014, bon nombre de réunion afin de mettre en place une journée de recyclage supplémentaire à l’AFGSU. Le cesu24 et l’Otsu24 ont activement participé. Nous sommes arrivé à un résultat satisfaisant même si, pour l’instant, toutes nos demandes n’ont pas pu aboutir.

En effet, cette formation, que nous avons appelé « maintien des acquis », ne sera, faute de formateurs et de place au CESU, que tout les 2 ans. Elle rentre dans le cadre de la formation continu, grâce à l‘OPCA transport. Elle sera, pour l’instant, un rappel des fondamentaux de l’AFGSU. Nous espérons affiner dans l’avenir le continu pour qu’elle devienne encore plus adaptée aux ambulanciers (postures, législation par exemple).

Au mois de février 2015, ce maintien des acquis va donc voir le jour. Un grand tournant dans l’histoire des ambulanciers de Dordogne, la plus grande victoire depuis la création de l’AAD.

Retrouvez l’association sur le web

Sur la toile : http://www.ambulanciers24.fr/

Sur Facebook : https://www.facebook.com/pages/Ambulanciers-de-Dordogne/367460413361289

AFGSU – Programme

AFGSU – Programme

Découvrez le programme de l’AFGSU. L’attestation de formation aux gestes d’urgence est une formation dispensée sous différents niveaux. Trois niveaux de formation sont actuellement possible. Chaque acteur suit le niveau de formation adaptée à sa fonction.

AFGSU 1 – Programme

Première demi journée (3h30) Urgences vitales (niveau 1)

  • Hémorragies, alerte et protection,arrêter une hémorragie externe, alerter le Centre 15 et se protéger du risque infectieux,identifier une hémorragie extériorisé;
  • Obstruction des voies aériennes, identifier une obstruction aigue des voies aériennes et réaliser les gestes adéquats;
  • Inconscience, identifier l’inconscience et assurer la liberté et la protection des voies aériennes d’une personne inconsciente en ventilation spontanée;
  • Cas particuliers.

Mise en situation de synthèse

  • prise en charge d’une situation d’urgence sur les thèmes abordés en séance en utilisant un comportement adapté
  • synthèse de l’apport de connaissance de la demi journée, y compris sur les objectifs transversaux

Deuxième demi journée (3h30) Urgences vitales (niveau 1)

  • Réanimation cardio-pulmonaire dans le cadre professionnelIdentifier un arrêt cardiaque d’un adulte et réaliser une réanimation cardio-pulmonaire (RCP) de base avec matériel(DEA) dans le cadre professionnel (compressions thoraciques)
  • Identifier un arrêt cardiaque d’un enfant et nourrisson  et réaliser une réanimation cardio-pulmonaire (RCP) de base avec matériel(DEA avec électrodes adaptées) dans le cadre professionnel.
  • Réanimation cardio-pulmonaire dans le cadre privéidentifier un arrêt cardiaque d’un adulte et réaliser une réanimation cardio-pulmonaire (RCP) de base dans le cadre privé (bouche à bouche)
  • identifier un arrêt cardiaque d’un enfant et nourrisson  et réaliser une réanimation cardio-pulmonaire (RCP) de base dans le cadre privé (bouche à nez)
  • Le chariot d’urgence (optionnel) : contenu du chariot d’urgence, utilisation au quotidien

Troisième demi journée (3h30) Urgences potentielles (niveau 1)

  • Malaiseidentifier des signes physiques et fonctionnels pouvant précéder une détresse vitale
  • installer dans la position d’attente adaptée
  • Traumatismesidentifier les signes de gravité d’un traumatisme cutané (brûlure, plaie grave) et effectuer les geste adéquats
  • identifier les signes de gravité d’un traumatisme osseux et effectuer les gestes adéquats
  • Participer au relevage et au brancardage

Quatrième demi journée (3h30) Risques collectifs – Situations spécifiques (niveau 1)

  • Les risques collectifs
    • identifier un danger dans l’environnement et appliquer les consignes de protection adaptée (y compris en cas d’alerte des populations ou de situation d’exception au sein de l’établissement)
    • identifier son rôle en cas de déclenchement du Plan Blanc
    • être sensibilisé aux risques NRBC ; « informer pour limiter la peur »
    • analyse et évaluation de la formation
    • distribution des documents
  • Situations spécifique (optionnel)
    • les critères d’alertes chez une personne âgée devant mener à la consultation d’un médecin

AFGSU 2 – Programme

Première demi journée (3h30) Urgences vitales (niveau 1)

  • Hémorragies, alerte, protection, arrêter une hémorragie externe, alerter le centre 15, se protéger du risque infectieux, Identifier une hémorragie extériorisée
  • Obstruction des voies aériennes, identifier une obstruction aigue des voies aériennes et réaliser les gestes adéquats, y compris les cas particuliers
  • Inconscience, identifier l’inconscience et assurer la liberté et la protection des voies aériennes d’une personne inconsciente en ventilation spontanée, y compris les cas particuliers

Deuxième demi journée (3h30) Urgences vitales (niveau 1)

  • Réanimation cardio-pulmonaire dans le cadre professionnel AVEC le matériel d’urgence hospitalier (chariot Ballon DEA…)
  • Identifier un arrêt cardiaque d’un adulte et réaliser une réanimation cardio pulmonaire (RCP) de base avec matériel ( DEA) dans le cadre professionnel (compressions thoraciques)
  • Identifier un arrêt cardiaque d’un nourrisson ou d’un enfant et réaliser une réanimation cardio pulmonaire (RCP) de base avec matériel (DEA avec électrodes adaptées) dans le cadre professionnel Réanimation cardio-pulmonaire dans le cadre privé
  • Identifier un arrêt cardiaque d’un adulte et réaliser une réanimation cardio pulmonaire (RCP) de base dans le cadre privé (bouche à bouche)
  • Identifier un arrêt cardiaque d’un nourrisson ou d’un enfant et réaliser une réanimation cardio pulmonaire (RCP) de base dans le cadre privé (bouche à bouche à nez)

Troisième demi journée (3h30) Urgences vitales niveau 2 / urgences potentielles (niveau 1 + 2)

  • Réanimation cardio-pulmonaire (enfant nourrisson) dans le cadre professionnel avec matérielIdentifier un arrêt cardiaque d’un nourrisson ou d’un enfant et réaliser une réanimation cardio pulmonaire (RCP) avec le matériel du chariot d’urgence (Insufflateur manuel, O2, DEA) dans le cadre professionnel
  • Appliquer les procédures de maintenance et de matériovigilance des matériels
  • MalaiseIdentifier des signes physiques et fonctionnels pouvant précéder une détresse vitale.
  • Installer dans la position d’attente adaptée
  • Accouchement inopinéIdentifier l’imminence d’un accouchement, préparer la mère et l’accueil de l’enfant

Quatrième demi journée (3h30) Urgences potentielles (niveau 1+ 2)

  • TraumatismesIdentifier les signes de gravité d’un traumatisme cutané, (brûlure, plaie grave et effectuer les gestes adéquats.
  • Identifier les signes de gravité d’un traumatisme osseux, effectuer les gestes adéquats et utiliser le matériel d’immobilisation adapté.Poser une attelle de membre
  • Retirer un casque intégral chez un motard en détresse vitale
  • Poser un collier cervical pour une suspicion de traumatisme du rachis.
  • Participer à un relevage et à un brancardage en équipe

Cinquième demi-journée (3h30) Risques collectifs (niveau 1 + 2)

  • Les plans sanitaires et de secours
  • Identifier un danger dans l’environnement et appliquer les consignes de protection adaptée (y compris en cas d’alerte des populations ou de situations d’exception au sein de l’établissement
  • Enoncer les principes généraux des plans sanitaires (canicule, grand froid…)
  • Identifier, en fonction de l’actualité, les spécificités épidémiques : menace de pandémie grippale en 2006 (programme et pédagogie à élaborer par les CESU en lien avec les infectiologues référents)
  • Enoncer les principes généraux et de secours extra hospitaliers (ORSEC Plan rouge ..)Décrire les grands principes des plans blancs
  • accueil de victimes en grand nombre
  • principes de protection de l’hôpital et du personnel
  • principes de prise en charge des patients contagieux ou contaminés,
  • principes de réponses en cas d’«hôpital victime » ( rupture d’un circuit de fluide…..)
  • Identifier son rôle et s’intégrer dans la chaîne de soins en situation d’exception

Sixième demi-journée (3h30) Risque collectif (niveau 2)

Le risque NRBC

  • Définir chacun des risques NRBC.
  • Déduire les principes de protection face à chacun des risques prédéfinis (par exemple, en cas de risque biologique appliquer les principes de protection, d’hygiène générale et restreindre les gestes de convivialité)
  • Décrire les principes d’organisation de l’établissement en cas de déclenchement d’une annexe NRBC du plan Blanc
  • Identifier son rôle et s’intégrer dans la chaîne de soins en situation d’exception de type NRBC
  • Procédures d’habillage déshabillage (ateliers pratiques)
    • Se protéger du risque par une tenue adaptée. : identifier les procédures habillage déshabillage
    • Maîtriser les techniques habillage déshabillage NRBC

Texte de référence

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000640580

Bibliographie

https://www.ambulancier.fr/attestation-de-formation-aux-gestes-et-soins-durgence-de-niveau-1/

https://www.ambulancier.fr/attestation-de-formation-aux-gestes-et-soins-durgence-de-niveau-2/