Les systèmes pré-hospitaliers étrangers : l’Italie

L’Italie en quelque mot

L’Italie, pays voisin de la France par sa frontière sud-est, pays originel de la F.I.A.T, des pizzas et des romains est un pays relativement similaire au notre de par son territoire divisé entre montagnes et mers et de par sa population d’environ 60 millions d’habitants. Sa majeure différence réside dans le pouvoir décisionnel de ses 20 régions qui, en se basant sur une doctrine nationale, sont libres d’accorder, d’ajuster à leur manière leur modes opératoires. Ce qui est aussi vrai pour le domaine qui nous intéresse, le soin pré-hospitalier d’urgence.

Préambule

Le système Italien est assez complexe à décrire de par la diversité de protocoles et de méthodes correspondant aux différentes régions. Cependant, dans cet article je traiterai d’un système de base qui parlera à chacun. L’importance de l’exercice étant de comprendre quels sont les tenants et aboutissants  de ce système qui partage quelques similarités avec le système français évoqué dans l’article précédent. En revanche, ses différences structurelles peuvent amener une réflexion sur la vision du soin pré-hospitalier d’urgence que nous connaissons.

Le 118

C’est le numéro d’urgence national italien, le 118. Comme dans tout pays d’Europe, il est également possible de joindre une plateforme de secours via le 112 qui orientera alors l’appel de nature médicale vers le 118. Lorsque vous appelez le 118 en Italie, vous tomberez sur le centre de régulation local, autrement appelé le SUEM (Servizio Urgenza Emergenza Medica) généralement installé dans la capitale régionale, au sein de l’hôpital.

La majeure différence réside dans le fait que vous ne parlerez pas à un ARM ni à un médecin. La régulation italienne est quasi exclusivement infirmière. Si une présence médicale existe dans chaque centre de régulation, elle est exclusivement réservée à la résolution de problématiques pathologiques complexes. Tous les appels sont régulés par des infirmiers se référent à un algorithme de régulation international.

Ils ont pour rôle l’identification du patient ainsi que sa localisation, de la même manière que ce qu’on voit en France. En revanche, la suite de l’appel téléphonique se déroule selon des guide lines précises, orientant vers la médecine de ville, ou bien vers l’envoie d’une ambulance selon une codification précise que nous expliquerons ultérieurement avant de décrire les différents acteurs du Secours A Personne ( SAP) italien. Par la suite, les infirmiers ont pour rôle de dispatcher les ambulances post bilan (pour les secouristes) ou bien simplement d’orienter les décisions des infirmiers ou médecins en fonction des places hospitalières sur lesquelles elles ont un visu permanent.

FullSizeRender 01 09 20 04 01 Ambulancier : le site de référence Les systèmes pré-hospitaliers étrangers : l’Italie

Fonctionnement et prérogatives

En Italie, il existe deux modes de services de secours médicaux. Il s’agit des associations de volontaires, ainsi que des sociétés privées. Toutes deux sont sous les ordres du SUEM 118. Il n’existe pas dans ce pays, de différences de secteurs d’intervention selon l’origine des intervenants. Ils disposent tous de formations similaires, de véhicules similaires, et interviennent tous sur les lieux privés, les domiciles, la voie publique, l’accidentologie routière, etc …

Avez-vous déjà entendu une sirène italienne ? Sa sonorité particulière est unique au monde. Il s’agit d’une sirène deux tons, quatre temps, à l’inverse des deux tons deux et trois temps français. Il est ainsi évident de distinguer une ambulance italienne.

Cependant, l’utilisation des sirènes et avertisseurs lumineux est bien plus réglementé qu’en France, et ce d’une manière bien plus logique.

Le 118 dispatche les ambulances selon une codification de couleurs en fonction de la gravité pathologique de l’appel :

  • Code vert : Nécessité de soins n’engageant pas le pronostic vital, envoie d’une ambulance BLS sans feux ni sirènes.
  • Code jaune : Nécessité de soins engageant potentiellement le pronostic vital, envoie d’une ambulance ALS avec feux et sirènes si disponible rapidement, sinon, envoie d’une ambulance BLS pour stabilisation.
  • Code rouge : Menace vitale immédiate, envoie d’une ambulance ALS immédiate avec feux et sirènes. Envoie d’une ambulance BLS si le délai d’arriver est moindre.

Il existe une seconde codification concernant l’utilisation des sirènes et signaux lumineux. Il s’agit de la codification post soins, déterminée par l’infirmier de régulation :

  • Code vert : patient stable, non urgent. Transport sans sirènes ni avertisseurs lumineux vers l’hôpital.
  • Code jaune : Patient potentiellement instable, transport avec sirènes et avertisseurs lumineux vers l’hôpital.
  • Code rouge : Patient instable, transport avec sirènes et avertisseurs lumineux vers l’hôpital.
  • Code noir : Patient décédé, pas de transport.

L’armement des ambulances

Il existe globalement trois armements différents d’ambulance. La répartition se fait en fonction de la différenciation entre le BLS (Basic Life Support) et l’ALS (Advanced Life Support). Comprenez respectivement soins basiques, et soins avancés.

Le secouriste « Soccorritori »

Les « soccorritori » arment les ambulances de type BLS. L’équipage dépend des régions. Ils sont souvent 2, parfois 3 voir 4 lors de la formation des nouveaux intervenants. Les soccoritori peuvent être volontaires ou professionnels, mais tous sont soumis à une même formation, qui peut s’associer à une formation d’EMT-B avec un minimum nécessaire d’environ 200 heures sur le SAP seul.

Il a pour rôle de prendre en charge un patient, de la même manière que le secouriste français avec la maîtrise des hémorragies externes, la recherche d’une position d’attente adaptée, la RCP, la défibrillation et l’oxygénothérapie par inhalation ou insufflation. En revanche, il apprend durant sa formation à préparer un plateau d’intubation, à réaliser un électrocardiogramme 12 dérivations, droites et postérieures qu’il télé-transmettra via un serveur agréé données de santé au médecin responsable de la régulation.

Il existe des nuances de pratique selon les régions. Certaines régions embarquent «3 soccoritori et sont ainsi pratiquant de méthodes d’évacuation, d’immobilisation, de manutention à 3 tandis que d’autres sont rompus à l’évacuation à 2. Preuve s’il en est que l’accidentologie routière est parfaitement réalisable à 4 mains.

Les infirmiers « Infermieri »

Dans le système de soins pré-hospitalier italien, en plus de leur rôle de régulation au sein du SUEM 118, les infirmiers arment les ambulances dites ALS. Ils dépendent uniquement de services d’ambulances ayant recours à des secouristes professionnels.

Leur formation est relativement similaire à la formation française, avec trois années post-bac pour un total d’environ 4600 heures. Cependant, les infirmiers qui arment les ambulances sont des ambulanciers spécialisés en soins intensifs. Une spécialité qui se déroule sur un cursus universitaire correspondant  à un master 1 sur une année complète. Cette spécialisation leur confère une autonomie de prise en charge non négligeable.

Les infirmiers sont en binôme avec un secouriste au sein même de l’ambulance. Ce dernier ne sera alors que conducteur et auxiliaire infirmier. Le leading de l’intervention revenant hiérarchiquement  au professionnel le plus formé. La graduation italienne des soins permet d’envoyer un moyen infirmier à partir d’une codification jaune de l’intervention, ce qui correspond à un patient potentiellement instable.

L’infirmier  possède alors un certain degré d’autonomie par rapport à l’infirmier français. Il s’accorde à des protocoles de soins, n’ayant pas pour obligation de valider leurs gestes et thérapeutiques par le médecin. Au même titre qu’ils sont maîtres de l’orientation de leur patient tant que leur niveau de compétence le permet. Ils sont à même de juger leurs limites, et ainsi de demander un avis médical au SUEM 118, voir de demander une médicalisation de leur intervention.

Les médecins « Medico »

En Italie, les médecins ont un rôle de terrain limité dans l’urgence préhospitalière. Leur fonction principale est l’établissement de la gestion globale de la réponse à l’aide médicale urgente. C’est la SIMEU (Società Italiana Medicina d’Emergenza-Urgenza) qui est gestionnaire de la globalité du système.

Les médecins interviennent uniquement sur des interventions dites ALS, sur des codes jaunes ou rouges. Ils interviennent de deux manières différentes selon les régions. Soit en ambulance, avec un équipage secouriste et infirmier, soit en voiture, avec un équipage infirmier. Ces médecins sont des médecins spécialisés dans la médecine d’urgence.

Le rôle concret en régulation est de chaperonner les appels pathologiquement complexes, aussi, ils sont envoyés sur intervention en cas de demande de renfort d’un équipage secouriste ou infirmier, toujours dans le cas de pathologies complexes.

Parallèle entre le système italien et français

Si les deux systèmes de gestion de l’urgence pré-hospitalière sont relativement similaires, avec l’utilisation de médecins, infirmiers et secouristes. De nombreuses différences subsistent. Notamment dans la limitation du temps médical.

On remarque aisément que l’utilisation des médecins est majoritairement à type de gestion. Le reste du fonctionnement est presque unilatéralement géré par des infirmiers, formés et spécialisé dans l’urgence pré-hospitalière. Il en résulte une réduction des délais d’attente, notamment téléphoniques.

Une autre particularité (finalement courante dans le reste de l’Europe) par rapport à la France est la gestion unique des intervenants. Il n’existe pas d’autres numéros d’urgence que le 118 pour réguler la santé, et chaque service, structure d’ambulances est sous les ordres directs du SUEM 118. Il n’est alors plus question de guerres de clans et de corporatisme à outrance. Le vecteur disponible le plus proche se rend sur l’intervention.

Un point très intéressant de ce système comparé à la France, est l’échelon intermédiaire, avec les ambulances paramédicalisées et médicalisées. Dans la mesure du possible, ces équipages sont autonomes. Les équipages secouristes/infirmiers interviennent à deux, directement. L’infirmier a également pour rôle d’évacuer le patient. Une chose impensable en France ? Pourtant les délais et moyens engagés sont largement minorés, ce qui engendre une économie de temps, et une économie financière probablement non négligeable.

Conclusion

Si le système Italien n’est pas un système de soins pré-hospitalier référent au sein de l’Europe, ou du reste du monde, il n’en demeure pas moins intéressant dans la gestion de ses effectifs. Il met l’accent sur des efforts de formation non négligeables pour le bien être du patient.

Visite de l’association « Euro Soccorso » à Catane, Sicile – Par Bastien Bodécot

La Sicile est une île au sud-ouest de l’Italie, d’une superficie de 25711 km² et d’environ 5 millions d’habitants. Sa capitale est Palerme. Catane (ou Catania en italien) est la deuxième ville de l’île avec 315614 habitant, située au sud-est de l’île. La Sicile est pourvue de 252 ambulances de secours et de soins d’urgences, de 10 « automedica » (véhicule légers avec un secouriste, un infirmier et un médecin) et 6 hélicoptères médicalisés. On y trouve 2 centres d’appels pour le 112 et 6 centres d’appels pour le 118.

120027956 356782295452141 5190248735420181876 n Ambulancier : le site de référence Les systèmes pré-hospitaliers étrangers : l’Italie

Euro Soccorso est une association dite « ODV » (Organizzazioni di Volontariato). Elle existe depuis maintenant 4 ans. Elle est située dans la banlieue nord de Catane. L’association dispose de 2 ambulances : 1 ASSU et une « UMR » (Unità Mobile di Rianimazione). 14 ambulanciers volontaires (Soccorritori) se relayent H24 pour répondre aux appels du 118.

119959281 3878834952127706 2285844776882338058 n Ambulancier : le site de référence Les systèmes pré-hospitaliers étrangers : l’Italie

Il faut savoir que les patients ou les victimes ont la possibilité d’appeler directement l’association pour solliciter un transport, urgent ou non, sans passer par la régulation du 118 ou 112. Comme toutes les organisations d’ambulances du pays, un médecin est référent de cette association et s’assure des bonnes pratiques et de la formation continue.

119947994 362061378492991 5025937787632383912 n Ambulancier : le site de référence Les systèmes pré-hospitaliers étrangers : l’Italie

Les ambulanciers sont formés à l’identique avec 2 niveaux, un BLS et un ALS et jouissent de formations internes très régulières. Ils bénéficient également de formations internationales tels que PHTLS, AMLS, EPC etc… Euro Soccorso est également un centre de formation à l’usage des ambulanciers comme de la population.

119998698 454561472167492 4836755511222450005 n Ambulancier : le site de référence Les systèmes pré-hospitaliers étrangers : l’Italie

Ils effectuent en moyenne 6 interventions par jour soit 2190 par an. Leurs missions, en plus de l’aide médicale urgente, se composent de  transports locaux-régionaux-étrangers, avec médecin et / ou infirmier sur demande, Assistance des manifestations et des événements, Activité de protection civile pour le secours et l’assistance à la population  et gestion des maisons protégées pour les personnes âgées.

s l300 Ambulancier : le site de référence Les systèmes pré-hospitaliers étrangers : l’Italie

Merci à Bruno, Salvo, Alessandra, Noemi et les autres pour leur accueil chaleureux et leur temps donné à notre équipe.

IMG 8213 Ambulancier : le site de référence Les systèmes pré-hospitaliers étrangers : l’Italie

Adsense

Benjamin Serisier

Benjamin Serisier

Benjamin SERISIER, 28 ans, ancien mécanicien de formation, je suis devenu Ambulancier Diplômé d’Etat en 2017, suite à une découverte tardive du métier, je travaille de nuit chez Assistance Ambulance, sur Nantes. Ma passion pour l’urgence pré-hospitalière se développe de jour en jour, me poussant à passer le PHTLS, puis le POET, puis l’ACLS. Je porte un intérêt énorme pour les systèmes de soins d’urgence pré-hospitalière à travers le monde.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La librairie de l'ambulancier

Parce que pour progresser, réviser il faut s’armer d’ouvrages de qualité. Parce que le savoir est une richesse. Nous vous proposons une sélection de livres à commander d’urgence !

L'ambulancier recrute

L’ambulancier, le site de la profession recherche des rédacteurs. A toi ambulancier, soignant, spécialiste du secours tu souhaites apporter ta pierre à l’édifice et apporter ton savoir, partager tes expériences. On te propose de rejoindre l’équipe.

Nous cherchons avant tout des passionnés avec des connaissances à partager, l’envie d’oeuvrer pour la profession. Alors si tu es motivé, c’est le moment de rejoindre une aventure humaine riche et incroyable…