depart_ambulance

 

Ils étaient 90 % au début du mouvement, le 16 avril. Un mois et demi après, près de 70 % des ambulanciers isérois – soit une quarantaine – font toujours la grève des gardes de nuit et ne répondent plus aux appels du Samu. « Les négociations sont actuellement dans une impasse, explique un membre de l’ATSU 38 (Association des transports sanitaires urgents). Nous avons été déboutés de notre demande de financement par l’ARS (Agence régionale de santé), qui ne veut rien lâcher. »

La revendication principale n’a pas changé : la revalorisation de l’indemnité de garde (du lundi au dimanche de 20 h à 8 h et le dimanche de 8 h à 20 h), fixée à 346 € en 2003 et gelée depuis, malgré l’explosion des charges (gasoil, matériel, charges salariales…). « Nous voulons qu’elle soit portée à 500 €, ce qui correspond au coût de fonctionnement, poursuit l’ambulancier. Une société comme la nôtre, qui fait entre zéro et une sortie nocturne perd de 100 à 150 € par nuit.»

 

La suite par ici : http://www.20minutes.fr/article/944823/greve-15-poursuit

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.