Home » COURS » LES DOSSIERS DE L'AMBULANCIER POUR LES NULS » L’Emergency Medical Service de Chicago (Illinois)

L’Emergency Medical Service de Chicago (Illinois)

La ville de Chicago, dans l’état de l’Illinois, est la troisième plus grande ville des USA avec 2,7 millions d’habitants. Cet EMS (Emergency Medical Service) est, comme beaucoup aux USA, dépendant du Fire Department. On trouve une centaine de caserne reparties dans toute la ville.

La majorité des casernes date du début du 20ème siècle. Chicago se dit être le plus vieux Fire Department des USA.

Une caserne bien complète

Une caserne est, en général, composée d’une ambulance, un « truck » (ou « ladders ») soit une camion-échelle et un «engines » ou « rescue » soit un camion toutes utilités. Dans certaines casernes, les plus importantes, on trouve les véhicules spécifiques (Hazmat*, enquêtes, Grimp…).

Traditionnellement, se trouvent un bureau, des chambres, une salle de repos, salle à manger, cuisine et bien sûr, le garage. Beaucoup de casernes sont assez petites et il n’est pas rare de trouver le bureau et/ou la salle de repos au milieu du garage, entre les camions. Une autre tradition est le chien de la caserne, la mascotte.

Devant chaque caserne se tient une lampe rouge, indiquant que la caserne est ouverte. Bien sûr, celle-ci ne s’éteint jamais.

Un petit point concernant les pompiers : l’entrée à l’Academy du Fire Department se fait post Bac. Il faut compter 3 ans d’études avant d’être intégré au CFD* : 1 année d’école avec théorie et beaucoup de travaux pratiques, une deuxième année en alternance, et une troisième année en immersion.

Les véhicules

Dans l’ « engines » se trouve 3 à 4 hommes, dont obligatoirement un Paramédic et un (ou plusieurs) EMT avec un sac d’urgence et réanimation accompagnés des drogues qui vont avec. Le capitaine est toujours assis devant et les autres derrière. L’ « engines » peut être envoyée en première intention sur n’importe quelle intervention en attendant l’ambulance et effectue les missions de relevage, d’ouverture de porte, de désincarcération, de nettoyage, en renfort « portage » pour les ambulanciers ou même pour assurer leur sécurité si la police n’est pas sur les lieux.

Dans le camion-échelle se trouve 4 à 5 hommes, dont obligatoirement un EMT* (voir un Paramédic) avec un sac de premier secours et de réanimation. Le capitaine est toujours assis devant et gère la radio et l’itinéraire. Ce camion peut être envoyé en première réponse sur n’importe quel incident, même médical, en attendant l’arrivée de l’ambulance, ou en deuxième intention avec le « rescue », en renfort humain.

Un roulement de 24h

Ils travaillent par garde de 24 heures. Chacun à un rôle défini par garde : responsable entretien du camion, des locaux, du matériel embarqué, des courses, de la cuisine…. Ces roulements sont déterminés par le ou les capitaines. La cuisine est financée par le CFD mais, chaque jour, le personnel donne 5 dollars pour améliorer le quotidien. La cuisine, fameuse et élaborée des casernes du CFD est une tradition. Les barbecues sont légendaires !

L’ambulance

Comme partout aux USA, l’équipage d’une ambulance est uniquement de deux personnes : un EMT et un Paramédic. Bien sûr, il peut y avoir 2 Paramédics, ce qui est la plus part du temps le cas au CFD. C’est un choix spécifique de la ville. Si parmi ce binôme il y en a un moins gradé que l’autre, ou plus « jeune » dans le métier, c’est lui qui conduira, sauf ordre du senior. Les véhicules sont des Ford. Ils sont tous agencés strictement à l’identique ce qui permet aux ambulanciers de pouvoir intervenir dans toutes les ambulances de la ville.

L’ambulancier

A ce propos : un ambulancier est affecté à sa caserne pour trois ans. Il est rarement réaffecté dans la même station au terme de ces trois ans, sauf s’il est officier. L’ambulancier est en général dispensé de « corvées » au sein de la caserne. Bien sûr, il y participe à son gré. L’ambulance dispose d’un ordinateur fixe dans la cabine où les missions arrivent, simultanément avec l’appel radio. Cet ordinateur est interconnecté avec le 911 et l’ensemble des véhicules CFD et police. C’est donc aussi un outil de communication entre les différents acteurs.

On s’y salue le matin, on s’y donne rendez-vous pour un café-donuts ou on demande des conseils à son chef. Une tablette portable est utilisée pour les bilans. Elle est connectée au Lifepack afin de recevoir les données et l’ambulancier y entre toutes les informations relatives à l’intervention. Cependant, cette tablette (contrairement à l’EMS de New Orleans par exemple) n’est pas connectée avec l’hôpital receveur et ne dispose pas d’un « Cloud » permettant l’accès au dossier patient.

Appels et alertes

Chaque ambulancier porte sur lui (en permanence), un système de radiocommunication qui, lui aussi, est interconnecté au 911 et à l’ensemble des véhicules. Lorsqu’une mission tombe, si les ambulanciers sont à la caserne, ils sont appelés au micro, par haut-parleur, directement par la régulation.

En simultané, ils reçoivent la mission en détail par fax et sur l’ordinateur de bord.

S’ils sont hors de la caserne, c’est par radio qu’ils seront appelés et recevront les détails de la mission sur l’ordinateur. Le départ est bien sur immédiat et sans jamais aucun délais.

La police élément indispensable de la mission

Le CFD utilise les gyrophares et sirènes sur 100% des interventions, allez/retour. Les pompiers et/ou la police sont très souvent déclenchés simultanément du fait de la haute criminalité qu’il y a dans cette ville, surtout dans les banlieues. S’il y a une notion de violence à l’appel, d’armes, de drogue, d’alcool ou quoi que ce soit d’autre, c’est bien sur la police qui donnera le feu vert pour l’intervention des ambulanciers.

Il y a énormément de véhicules de police en mouvement permanent, ce qui fait qu’ils sont très souvent là et en premier

Mode opératoire sur intervention

Lors de la prise en charge, c’est la plupart du temps le senior qui fera l’interrogatoire et remplira la fiche bilan sur la tablette. (photo 11) Le second, s’il en est, s’occupera des constantes, auscultation, pose de voie veineuse et administration des médicaments, toujours en accord avec son binôme. S’ils ont besoin d’un conseil médical, ils joignent le médecin référent de l’hôpital receveur (ce médecin est aux urgences) qui est souvent choisi par l’ambulancier lui-même, en fonction de la situation géographique, de la pathologie, du taux de remplissage ou -rarement- du souhait du patient.

Le recours au “Chief”

En cas de problèmes, de conflits ou de doutes, ils peuvent aussi faire appel au « Chief », leur chef. Il y a plusieurs chefs dans toute la ville. Ces chefs ont sous leur autorité environ 4 à 6 casernes. Ils sont à la fois chef des pompiers et des ambulanciers. Ils se déplacent dans des véhicules type 4×4 break, avec du matériel spécifique à bord. Ils sont libres de leurs mouvements, peuvent se rendre d’eux même sur n’importe quelle intervention et bien sûr, systématiquement, sur les plus graves.

Arrivée aux urgences

A l’arrivée aux urgences, l’ambulancier présente succinctement son patient à l’infirmière d’accueil et d’orientation. Il imprime le contenu de sa fiche bilan et installe le patient en box où là, si besoin, le médecin prendra les informations.

Une fois la mission terminée, après un tour dans la salle EMS (grande tradition aux USA) pour un rafraîchissement et des snacks, soit on retourne à la caserne (la plupart du temps) soit on reste en poste au cœur du quartier dont dépend la caserne.

Légende :

  1. HazMat : NRBCE
  2. CFD : Chicago Fire Department
  3. EMT : Emergency Medical Technician

Bastien B., ambulancier DE

Facebook : “bastien ambulancier”

email : ambu.dordogne@yahoo.fr

 

 

About Franck - Webmaster

Ambulancier Diplômé, j'ai souhaité mettre à la disposition de tous un outil d'information à but pédagogique pour centraliser le plus d'informations possibles sur le métier d'ambulancier et ce qui l'entoure. Passionné par mon job j'essaie à travers ce site; d'apprendre à chacun à mieux connaitre la profession et en parallèle offrir à mes collègues un outil pour garder leurs acquis à jour.

Vous devriez lire

Fistel Formation et la formation continue des ambulanciers

Formation des ambulanciers, la difficulté du maintien des acquis Malheureusement depuis quelques semaines les vacances …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.