emergency_room

Rassemblement inhabituel d’ambulanciers hier à Cahors. Les professionnels qui assurent les transports sanitaires, la nuit et jours fériés disent travailler à perte. Ils menacent de cesser la garde départementale s’ils ne sont pas entendus. Une délégation a été reçue à la préfecture. Toutes sirènes hurlantes, et gyrophares allumés les ambulances ont remonté et descendu le boulevard Gambetta à Cahors hier en fin de matinée sous les yeux de passants intrigués. Un coup d’éclat sonore pour une action de mobilisation de toute une profession qui représente aujourd’hui dans le département 29 entreprises et près de 400 salariés.

Le coup de gueule des blouses blanches a trait à la garde ambulancière imposée depuis 2003 par arrêté préfectoral aux entreprises de transports sanitaires privés. Le coup de gueule des blouses blanches a trait à la garde ambulancière imposée depuis 2003 par arrêté préfectoral aux entreprises de transports sanitaires privés. L’accord conclu il y a neuf ans, qui serait une exception lotoise, instaure une garde départementale toutes les nuits et les jours fériés de 20 heures à 8 heures. « La garde signifie un véhicule entièrement équipé et deux personnels » précise Pascal Martinez, le président des ambulanciers lotois.

La suite ici : http://www.ladepeche.fr/article/2012/06/02/1368134-cahors-les-ambulanciers-declenchent-la-sirene.html

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.