colombe liberté expression

Quand la censure devient une arme contre ma liberté

Ambulancier, liberté et selfies un titre bien curieux. Aujourd’hui je ne vais pas être sympa et je vais vite vous expliquer pourquoi. Pourquoi je n’aime pas que ma liberté d’expression soit bafouée par des pseudos dictateurs de république bananière qui s’imaginent qu’avoir une once de pouvoir les mets au-dessus des lois. Mais je ne suis pas un procédurier qui s’occupe de déposer des plaintes ou les menacer avec des listes de textes de loi, ni un pseudo avocat. Et oui ! Quand on ne suit pas la ligne directrice des pseudos responsables on est éjecté. Sans avertissement, ni explication. Rien. Car oui hier et pour la première fois en 10 ans d’exercice  je me suis fait éjecter d’un lieu de discussion censé être un espace d’échange entre ambulanciers professionnels. Mais je pense que le dictionnaire devrait être envoyé à chacun des responsables  de cet espace pour rappeler le sens de professionnel, de liberté, d’expression, de débat. . Je ne parle pas de manque franc de respect aux règles de déontologie, de comportement haineux ou inapproprié. Je suis adulte, suffisamment responsable pour savoir me tenir et rester respectueux. Je pense que mes lecteurs peuvent en témoigner.

smilies colère liberté expression

Mais que s’est-il passé ? Ambulancier et réflexion pédagogique l’impossible voie

Pas grand-chose si ce n’est que je réagissais à une annonce plus que douteuse voire complètement risible : ces messieurs proposaient de réunir 3000 euros pour louer un espace durant la convention Secours Expo qui comme vous le savez, reste en France une des rencontres des professionnels du monde du secours la plus attractives en terme d’intérêt, d’échanges. Où est le problème ? Lancer une annonce de ce type en l’air dans le but de juste (et textuellement c’était l’annonce) boire des cafés et manger des chocolatines avec ses collègues. Mais 3000 balles pour une action sans queue ni tête, sans aucune réflexion pédagogique ni intention d’en réaliser une, ni aucune étude de préparation en vue de réfléchir ou non à l’intérêt de ce stand c’est cher payé. A mon sens il y a, à l’heure actuelle bien du travail à abattre avant de déployer deux tréteaux et une planche, un drap blanc et des chasubles jaunes fluo pour dire : Wais on est là venez discuter et faire des selfies on est en direct sur les réseaux. Le stand camping à la plage. Résultat, même si je me suis exprimé de façon plus policée je me suis fait virer sans explications, ni avertissement. Qui ne pense pas comme César est aussitôt ramené à la porte. Je ne condamne pas l’initiative, je condamne la démarche de censure. Je ne condamne pas le débat car il n’y pas de mauvaises questions. Je condamne l’attitude de ne pas accepter la contradiction, ni encore la remise en question. Et là…

Selfies, priorités et désespoir de la profession d’ambulancier

Cet espace de discussion qui se dit représentatif des Ambulanciers de France comme son titre l’annonce si bien, il n’a que le titre. Le reste sonne aussi creux que la capacité de réflexion de certains de ses membres dirigeants. D’ailleurs ça me rappelle l’ex association ADF pour ceux qui s’en rappellent, avec les mêmes extrêmes. Elle n’a d’ailleurs pas fait long feu, son responsable agissant un peu de façon… Je dis certains car j’espère que dans le lot certains ambulanciers soient plus représentatif des valeurs de la profession. Mais représentatif c’est quoi ? Ah oui c’est le concours de selfies, des trip, des lol et autres oreilles de chat. C’est au grand damn des vrais sujets de société, des sujets brûlant de l’actualité de santé qui restent désespérément vierge de toute réaction ou argumentation. On préfère les sujets des priorités des ambulances (débat stérile toujours en activité partout), savoir si c’est normal que son patron ne mette pas des bouteilles d’eau dans l’ambulance quand il fait chaud. Permettez-moi de désespérer un peu quant à la possibilité de voir ces discussions tirer les débats vers le haut.

Quand un sujet d’actualité santé intéresse moins que la photo de parking

Ah la photo de parking, comme toutes les soi-disant pages de défense qui ne défendent plus rien si ce n’est leur goodies ou encore le énième repost insipide et déjà re-re-re-re-vu. Mais c’est l’apanage de tous ces espaces où on espère trouver des débats passionnant ou apprendre sur des sujets méconnus, découvrir des méthodes nouvelles. Ben on repassera parce qu’une photo montrant un véhicule civil garé sur une place censée accueillir une ambulance passionne plus les foules que la prise en charge d’une parturiente avec des complications durant le transport ou autre question spécialisée. Ah là il y a des réactions je vous ne le fait pas dire. Je passerais sur les questions qui me font faire des bonds et à me demander si le diplôme d’ambulancier ne s’obtient pas en fouillant dans une poubelle.

Comme toujours c’est la course aux likes, c’est la course à l’audience pour avoir toujours plus de membres dont les trois quart sont juste fantômes et ont oublié qu’ils étaient abonnés à un énième groupe de discussion. Juste parce qu’il y a marqué ambulancier. C’est la course à qui va avoir le plus de lol, de mdr, de je kiffe etc. C’est un peu comme les concours Facebook : aime, like, commente et partage si tu es un ambulancier ! Par contre quand on dépose un sujet spécifique sur l’avancée de la télémédecine : zéro, 0, ZERO réactions ! A l’heure où la profession se divise, subit, pas un ne se bougera pour en discuter, animer un débat.

Mais quand des collaborateurs qui travaillent avec moi, ou encore d’autres entités comme Actu Ambu et j’en oublie,  qui se font aussi virer sans explication pour, et c’est un exemple parmi d’autres, avoir osé critiquer, et de façon constructive, la vente de produits chinois, avec une boutique à l’en tête du même nom que l’espace (pardon c’est devenu des produits made in France) censés remplir un pseudo sac de secours boiteux ça me met en rogne. Mais non “les gens sont des rageux, jaloux » et autres adjectifs et noms d’oiseaux exotiques. Faut-il vous encore réexpliquer que le tensiomètre de mamie n’est pas adapté à votre pratique et pourrait fausser votre bilan ? Si un vrai tensio ne coûte pas 20 balles c’est que peut-être il y a une explication… Mais comme la discussion n’a pas sa place et qu’on coupe le sifflet aux détracteurs forcément…

rampe ambulance ambulancier

Parce que le patron c’est un c… et il veut pas

Ah oui si, quand on parle évolution, matériel, prise en charge plus évoluée, ambulance équipée c’est le patron qui devient le sujet du débat. Wais mais c’est un c… de toute façon il ne veut pas et puis il me doit mes heures supp, et puis mes repos, et puis… C’est fatiguant d’expliquer à chacun que si la boite ne lui correspond pas : CHANGEZ ! Des entreprises innovantes, respectueuses il y en a arrêtez de m’opposer l’inverse. Non le problème c’est l’ambulancier qui pleure mais qui reste où il est, sans bouger, à subir. Le changement c’est maintenant et ça passe avant tout par une prise de conscience. Si chacun retrouve pourquoi il ou elle a choisi le métier d’ambulancier peut être vont-ils retrouver le sens des priorités. Agissez ! Réfléchissez, Interagissez ! Vous avez des capacités intellectuelles pour mettre en œuvre une capacité de réflexion destinée à améliorer l’ensemble de vos connaissances ou pour les apporter à ceux qui en sont demandeurs. Et non les questions de planning, d’heure d’embauche, ou de primes de repas ne sont pas les seuls sujets que vous devez regarder et lire. Regardez à côté : article, 80, 66, débat sur la permanence des soins, la place des ambulanciers dans le système de soin et d’urgence, la mise à l’écart des structures de transports sanitaire dans la chaine de soin et de secours, l’avancée de la télémédecine, les pratiques régionales etc. Autre chose ?

gyrophare ambulance

Tant qu’il y aura des moutons l’ambulancier restera le parent pauvre

Je ne suis pas sympa c’est vrai. Tu veux un kleenex ? Oui je suis un vilain qui ose dire ce que beaucoup pensent tout bas. Non je suis loin d’être un exemple parfait. Mais tant qu’il y aura des moutons les pratiques de ce type persisteront. Il est temps que vous compreniez que vous avez matière à apporter beaucoup, ou à recevoir beaucoup. Il suffit pour cela de se concentrer sur des thématiques pertinentes. Echanger avec des chefs d’entreprise peut être bénéfique et opportun par exemple. Pourquoi ? Pour opposer des visions différentes mais aussi pour apporter la vision à chacun de l’autre côté de la barrière. Ce site est né en 2009 j’ai connu tous les sites, pages et autres qui se sont créés depuis. En dehors d’un site historique qui existe encore et qui est spécialisé dans les droits et l’information aux ambulanciers, Web 92 pour ne pas le citer, ou le forum SOS 112. Des belles paroles j’en ai vu passer, des associations bidon j’en ai vu des paquets. Mais au final on reste sur des collecteurs de selfies, d’autocollants et de rappels de loi, des « on veut passer ministère de la santé ». Avancée concrète réelle ? ZERO.

En 10 ans j’ai cherché des rédacteurs, des ambulanciers investis. En 10 ans j’ai cherché des lieux d’expression pour apprendre et comprendre. Et je me fais clouer mon droit d’expression pour avoir osé élever la voix avec manière et politesse pour un sujet aussi futile que celui-là et sans aucune explication. Dans le but de secouer le palmier et faire prendre conscience que 3000 euros c’est une somme incroyable qui serait plus adaptée pour réaliser un réel projet pédagogique destiné aux ambulanciers ou encore à la population, dont la méconnaissance de notre profession est fantastique. Et bien Ambulancier de soi-disant France Bravo pour cette démarche pointue et affutée. Je ne vous félicite pas. J’ai honte même. Ma profession me fait honte. Honte pour ses responsables qui gravitent dans leur microcosme à penser que seule leur ligne de pensée fait loi et à dénigrer la liberté d’expression.

Quant aux autres je vous en conjure : retrouvez le sens des priorités. Vous avez tous du potentiel, ne vous laissez pas démoraliser et apportez. Apportez votre savoir, apportez votre expérience, apportez votre vécu. Ne voyez pas ce billet comme un gage de colère simple mais bien comme une réaction à des droits immuables bafoués de manière immature et irréfléchie.

Mais comme ici on travaille à plusieurs je laisse la place à mes collègues pour qu’ils apportent eux aussi leurs mots à ce billet. Et si ça vous dit vous aussi vous pouvez nous rejoindre 😉

Franck, webmaster et rédacteur en colère – ambulancier DE

————————————-

Quand les prérogatives du métier passent après les autos congratulations

Je me suis fait aussi « virer » de cette page pour un commentaire que j’ai mis suite à l’annonce d’un stand à secours expo. Je pensais avoir écrit un paragraphe soft et poli afin d’expliquer mon point de vue sur ce sujet. En effet, je relevais le fait qu’un stand ADF à secours expo allait y faire quoi ? Sur cette page, pas une ligne sur le rôle de l’ambulancier dans le système de secours français, pas une seule ligne sur la défense des droits de l’ambulancier, pas une explication sur la nouveauté du matériel pas un seul mot sur les prérogatives de notre profession mais pas que. Sur le terrain il n’y a rien aussi, pas un seul tract distribué, pas une seule manœuvre organisée dans des écoles ou dans des instituts, pas une seule rencontre organisée avec nos collègues Sapeurs Pompiers… Rien, que dalle nada, donc je me demandais si ce stand n’était pas un lieu de vente de mug et à se féliciter du nombre de like que de débattre, d’échanger sur notre profession, sur le matériel exposé, discuter avec les autres acteurs du secours français…

Quand un lieu d’échange devient délétère pour la profession

J’irais même plus loin dans mes propos, je pense que cette page est délétère pour notre profession elle est même dangereuse car beaucoup d’affirmation sur des pratiques douteuse, sur des concours de celui qui a fait plus d’heure, sur des tenues totalement illégale et dangereuse pour l’ambulancier, des attitudes non professionnelles qui mettent notre profession en avant mais pas dans le bon sens. La philosophie, l’ambiance donnée est inacceptable et ne montre pas les valeurs de cette croix de vie que nous portons fièrement sur nos tenues et non sur des mugs… Il est temps de comprendre que les réseaux sont accessibles à tout le monde et que sur les 15 000 membres, on peut y trouver des collègues étranger, des SP, des associatifs, des IDE, des docs mais aussi des patients, et quelle image renvoie cette page ?

Le fait de bannir des personnes qui respectent les règles de la page, qui expriment juste un désaccord, sans aucune explication prouve le respect et la philosophie de cette page. Le droit d’expression est bafoué au nom d’un business ? Au nom d’une contrariété ? Un défaut d’arguments ? Bref déçu de ce genre de comportement et surtout fatigué de ces combats que l’on mène pour que notre belle profession montre une belle image. Je finirais par cette phrase, le pire ennemi de l’ambulancier est l’ambulancier lui-même.

Nico, rédacteur, et ambulancier DE passionné

Les combats et le désintéressement

Pour ma et je n’ai pas encore été banni de la page en question, mais je suis solidaire de mes compères, fers de lance de l’ambulancier: le site de référence. Il est en effet triste de voir que des selfies à oreilles d’animaux, des photos de petits déj, et des problèmes de stationnement fassent plus de likes que de vrais problèmes liés à notre profession en pleine mutation et pas forcément dans le bon sens : il est donc temps de se mobiliser…

Lors du combat contre l’article 80 j’ai été étonné de l’ attitude de nombres d’ambulanciers plus prompt à dénoncer une mobilisation patronale plutôt que d’essayer de prendre le temps d’analyser et de comprendre les enjeux réels de cet article. Lors des actions des ambulanciers en soutien sanitaire lors des manifestations gilets jaunes, combien se sont impliqués pour faire du secours et faire reconnaître par la même notre savoir faire dans ce domaine…

Pour en revenir à l’article 80, Beaucoup ont préféré se voiler la face car c’était un combat de « patron » et peu d’ambulanciers (employés) ont compris que leur avenir était tributaire du devenir de leurs sociétés au détriment de grands groupes qui pointent leurs nez dans le monde du transport sanitaires et risque de faire mal. L’article 69 tape à la porte et ne va pas tarder à faire son apparition,  parmi nous combien d’entres vous se positionneront sans pleurnicher sur le fait que c’est encore un problème de patrons …Voyez plus loin que le bout de votre selfie …

Défendre nos droits et nos emplois est une bonne chose mais il faut aussi montrer une vraie figure de professionnalisme si l’on veut enfin être pris au sérieux. Certes il faut un peu de convivialité et ça a du bon, mais là il est temps de se bouger pour faire reconnaître notre profession à sa juste valeur, en passant par une réforme de la formation et de l’accès à la profession, un intérêt pour le matériel et nouvelles prises en charges.  Lors de secours expo j’ai fait des photos de nouveaux matériels de relevage notamment bariatrique je suis encore abasourdi par les commentaires que j’ai pu lire en retour, que de vraies questions de prises en charge ou de réglementation soient traitées avec désinvolture, et ou voir avec mépris.Vous êtes capables de commenter 275 fois une histoire de stationnement mais seulement 5 fois de transports pédiatriques…

La reconnaissance passe par le comportement

Vous voulez êtres reconnus …. Alors prenez exemples sur les pages de nos partenaires samu, smur, sp et associatifs… je ne vois pas beaucoup de photos ou de débats sur telles ou telles baskets à croix de vie … Peu de selfies de personnes en train de conduire, ou en train de chanter au volant comme dans un bus de joyeuse colonie de vacances … Combien ont partagé, médiatisé ou fait des actions pour la première journée de l’ambulancier. Une idée due à un passionné et qui je trouve n’a pas trouvé l’écho attendu auprès des ambulanciers eux mêmes. Changez vos comportement et conduisez vous comme de vrais professionnels. Vous voulez rire alors créez des pages fermées, et laissez les pages ouvertes au public comme de vrais espaces professionnels. Vous voulez être respecté, alors respectez vous … Débattez faites avancer cette profession. Dépensez la même énergie à piailler sur tel ou tel comportement de patron, de ch, de sp ou de local de garde non adapté, pour faire de notre métier un vrai métier reconnu de nos partenaires, de nos patients et du public.

Jean François, ambulancier DE, SMUR, formateur pour les ambulanciers et fervent passionné.

A l’intention de l’ensemble des lecteurs

Pour combattre la mise à l’écart de certaines personnes un groupe a été associé à la page Facebook du site l’ambulancier, le site de référence. Le but n’est pas forcément d’en faire un lieu d’échange qui supplanterait les espaces existant mais juste de vous propose un endroit où échanger entre professionnels. La modération sera de mise mais restera juste. A chacun de venir apporter son savoir, ou chercher réponse à une question. En ce lieu pas de question inutile. Sachez juste que la thématique concernant le domaines spécifique à la réglementation salariale ne sera pas abordé. D’autres lieux sont plus susceptible d’avoir une meilleure expertise. Libre à vous de disposer de cet espace ou non : https://www.facebook.com/groups/ambulancier.le.sitede.reference

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.