eronomie - module 4 - formation ambulancier

Transporter le brancard dans l’ambulance en sens inverse ? 

Suite à des échanges sur une illustration d’un équipage descendant un patient d’une ambulance, tête côté porte, donc à l’envers, personne âgée de surcroit,  nombre de commentaires ont fleuri à ce sujet. Il est donc intéressant de faire une analyse et comprendre les tenant et aboutissant et rappeler les règles de sécurité de transport des patients. Cette fois ci abordons le sens de voyage du patient et la possibilité d’utiliser le brancard en sens inverse ?

paramedic 16 L' Ambulancier : le site de référence Ambulance, le brancard et le sens inverse

Puis je transporter un patient sur un brancard dans le sens inverse ?

Il faut savoir que les normes de sécurité des ambulances imposent un système d’attache du brancard avec trois points de fixation : deux sur le fond de la cellule et un à l’entrée de la cellule. Je vulgarise grossièrement mais quand votre brancard pénètre dans la cellule vous le fixez au fond avec deux attaches et une devant. Le brancard est alors sécurisé en cas de choc, accident etc.

La seconde raison qui empêche de voyager dans le sens de la route, je rappelle le sens : tête à la porte et pied au fond de la cellule, c’est le risque de chose. Je ne vais pas détailler mais il faut reprendre le schéma du siège auto de l’enfant en bas âge qui voyage dans le sens inverse afin de pouvoir limiter les chocs direct et « privilégier » le choc indirect, pour limiter les dégâts entre autre au niveau cervical.

Mais je ne vais pas prendre le risque de m’attarder là-dessus et laisser le sujet à des médecins spécialisés. Seconde vision sur un choc d’un véhicule contre l’arrière de l’ambulance. Quelle est la protection dans ce cas de figure en dehors des portes et du dossier du brancard ? Dans le sens inverse (tête fond de la cellule et pieds vers l’avant) forcément le risque est plus limité en cas d’impact et le haut du corps est mieux protégé.

Je ne parle pas ici du risque de projection puisque dans tous les cas le patient est attaché comme il se doit sur le brancard (sangles, ceinture etc) et normalement l’ambulancier responsable a fait le nécessaire pour sécuriser son patient sur le brancard.

A nouveau lorsque vous transportez le patient en sens inverse vous faites comment pour le surveiller ? Vous êtes dos à la route ? Les règles de sécurité ne sont là non plus pas les meilleures en cas de choc violent ? Pourquoi les sièges accompagnateurs sont-ils dirigés vers l’avant ?

Si ce n’est pour sécuriser l’ambulancier, attachés bien entendu  tout en lui permettant d’avoir un visuel sur le patient je ne vois pas… Dans le cas de figure autre il est vivement conseillé d’avoir un filet antiG qui protège l’ambulancier en cas de choc.

Puis je transporter dans le sens inverse cas d’accouchement inopiné en ambulance

Petit rappel des règles et usages : quand vous vous rendez sur un accouchement ou plutôt une femme enceinte puisque dans le cas de l’accouchement le SMUR est déjà sur site, vous allez effectuer un bilan. Premier cas : à moins que la patiente ait perdu les eaux depuis 5h ou encore que ce soit son 7ème enfant il y a peu de chance que l’accouchement surgisse là de suite. Vous transportez donc la parturiente normalement tête à l’avant.

Second cas le bilan est limite et donc on médicalise l’intervention. Tout se passera à domicile vous transporterez enfant et maman dans le sens normal. Troisième cas tout va bien, bilan parfait, transport normal, mais ô surprise en cours de route rien ne vas plus. STOP ! On bilante, on fait le point : jonction, pas jonction. Si pas jonction vous n’allez pas faire un accouchement en roulant où vous faites partie des 0.00001% de malchanceux qui n’auraient pas le temps de s’arrêter à temps et le bébé sortirait là boum de suite hop !

rassurant L' Ambulancier : le site de référence Ambulance, le brancard et le sens inverse

Donc arrêt, préparation du matériel, chauffage de la cellule,  bref on suit la procédure. La maman est enceinte, donc pas de fractures immobilisantes ! Donc madame va avec de l’aide pouvoir inverser sa position sur le brancard pour faciliter le travail et disposer de suffisamment de place en vue de l’arrivée du médecin et la réception de l’enfant qui va naitre.

Bref médicalisation pendant l’accouchement, ou après si bébé était trop pressé et que l’équipage a procédé à l’accouchement guidé par le médecin régulateur.  Le médecin du SMUR, qui sera présent pour s’assurer que tout va bien va alors vous permettre de transporter dans le sens inverse…..

C’est vraiment le seul cas unique ! Et vous avez la bénédiction du praticien qui est le responsable de l’intervention. Normal on ne va pas à nouveau imposer à la maman de changer de position après une épreuve pareille.

paramedix 29 L' Ambulancier : le site de référence Ambulance, le brancard et le sens inverse

Quels sont les textes régissant le sens de transport d’un patient en ambulance ?

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000350504

On lit clairement :

  1. Caractéristiques de la cellule sanitaire :
  2. a) La cellule sanitaire est suffisamment vaste :

– pour qu’un adulte s’y tienne debout,

pour contenir un brancard convenant à un adulte, tête à l’avant,

– pour qu’il soit possible de circuler des deux côtés du brancard et à la tête du patient, afin de permettre la pratique des gestes de réanimation respiratoire ;

Pas besoin de tergiverser il s’agit d’un texte officiel donc je ne laisse pas place à interprétation car je ne suis pas juriste ou magistrat. La loi dit : tête à l’avant donc sens inverse de la route…

N’oublions pas non plus la norme obligatoire qui est la référence pour l’ensemble des constructeurs et concepteurs d’ambulances : la norme EN 1789.

paramedix 18 L' Ambulancier : le site de référence Ambulance, le brancard et le sens inverse

Comment puis-je transporter en toute sécurité un patient dans le sens inverse ?

Comme certains ambulanciers en France se targuent de pratiquer le transport de patient en sens inverse c’est-à-dire la tête côté porte. Comment font ils vu que le brancard trois points (donc avec un système de fixation sur la table ou au sol empêchant cette configuration) est une norme obligatoire ? Vous pouvez essayer d’inverser le sens avec le vôtre mais je vous mets au défi d’y arriver et d’arriver à le verrouiller. Impossible ? Non !

Chapuis pour ne pas les citer,  est une société qui développe des matériels spécifique comme les brancards. Entre autre ceux des sapeurs-pompiers. Certains modèles disposent d’une couche, que l’on va appeler civière, et qui se détache du chariot brancard. Le chariot est donc l’élément roulant sur lequel la couche vient se greffer. Couche qui est amovible et peut s’inverser lors de la repose sur le chariot brancard.

Et là oui le patient peut voyager avec un brancard dans le bon sens mais tête à la porte et jambe vers le fond de la cellule. Mais en effet ce n’est pas parce que c’est possible qu’il faut le faire. Par contre réfléchir à l’utilité d’un tel système vous fera peut-être comprendre qu’à la base ce n’est pas QUE pour cette utilisation que ça existe….

paramedix 4 L' Ambulancier : le site de référence Ambulance, le brancard et le sens inverse

Que faire alors pour le transport ? Inversé ou non ?

Arguer le confort du patient est une chose, justifier de l’inversion du patient dans la cellule après un accident corporel en est une autre même dûment attaché et sanglé. Je préfère ne pas trop m’avancer et rester sur des acquis vérifiés et conforme appris lors de la formation et dont la logique reste difficile à remettre en question.  Si une règle est apprise c’est pour la respecter et non l’interpréter au bon vouloir du patient.

Néanmoins sauf situation très particulière comme un transport médicalisé d’une parturiente ayant accouché inopinément je doute que les assurances soient très compréhensives en cas d’accident tout comme le tribunal. Donc non une parturiente qui n’est pas en situation d’accouchement immédiat on ne la transporte pas dans le sens inverse mais comme tout autre patient.

Il est important d’éviter les amalgames et utiliser les bonnes phrases de suite : une femme enceinte n’est pas un accouchement immédiat attention ! Donc enceinte ne veut pas dire inversion du patient de façon systématique ! Et le reste de la patientèle C’EST PAREIL ! Même si c’est plus confortable. L’ambulancier en cas de problème doit adapter sa conduite. Les règles de sécurité sont les mêmes pour tous. Même si vous avez un brancard super luxe au top et j’en passe.

A mon sens et ça et c’est une opinion personnelle non actée par des textes réglementaires, et je le rappelle les textes ne sont pas toujours clair, concis et précis, le seul capable de vous donner l’autorisation de faire voyager un patient dans le sens inverse c’est le médecin du SAMU. Sur la base d’un diagnostic médical justifiant cette décision il vous dira si vous devez effectuer ce transport dans ce sens ou non.

Donc soyez prudent, arrêtez d’interpréter les règles de sécurité. Si règle il y a c’est que derrière il y a une notion de sécurité. N’oubliez jamais que vous êtes responsable du transport et que vous êtes un professionnel de santé. Si vous souhaitez réagir à cet article ou encore apporter des compléments d’informations (avec des références) je suis à votre écoute et toujours ouvert à des arguments constructifs.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.