Home » DETENTE » ANECDOTES » Ambulancier, souvenir de début de carrière
helicop

Ambulancier, souvenir de début de carrière

Souvenir de début de carrière, moi l’ambulancier…

Vous vous souvenez de vos débuts en tant qu’ambulancier? Moi je m’en souviens très bien, quelle fierté de porter cette combinaison blanche (ca a son importance dans la suite du récit), d’arriver sur une intervention toutesinterieur_ambulance sirènes hurlante et de pouvoir donner un peu de réconfort à la victime et tout ça sous les yeux attentionnés des passants qui admirent le dévouement des équipes de secours qui sont disponibles 24/24H 7j/7.

Malheureusement certaines interventions se passent un peu plus mal…pour nous…et notre ego. Je me souviendrais toujours de cette soirée d’hiver j’étais alors encore un jeune  »BNS ». Il avait plu tout la journée (ca a aussi son importance dans la suite) et la nuit venait de tomber lorsque j’entendis la sonnerie stridente du bipper qui venait troubler le calme de la salle de garde. Un rapide coup d’œil sur l’écran de celui ci et les 3 premières lettres qui se détachaient clairement du reste du message me firent comprendre qu’il n’était plus temps de bailler aux corneilles.

SMU ces 3 lettres indiquait que notre véhicule devait sortir sur un appel de la régulation du SAMU pour une urgence. Je pris rapidement la radio et j’apercevais déjà mon CCA (ambulancier titulaire) entrain de se diriger vers le véhicule. Nous venions à peine de quitter le centre que déjà la radio crachota le motif de l’appel: 745(indicatif fictif) Femme 40ans malaise sur la voie publique, pas de pc, place Kléber. En moins de 5 min nous étions sur le lieu de l’intervention, un fourgon secours des pompiers nous avait précédé (facile leur caserne est à 500m)…Ils protégeaient tant bien que mal la victime du froid et de la pluie.

Nous avions encore nos anciens ASSU qui permettait de passer du poste de conduite à la cellule arrière sans sortir du véhicule, et alors que mon collègue sortait de l’ ambulance pour aller vers notre patiente, je tentais de glisser mon petit 1m86 à travers ce fin passage afin de récupérer le sac d’intervention, mais je vois mon CCA ouvrir la porte arrière de l’ASSU pour récupérer une bouteille d’oxygène. Je me demande d’un coup si l’intervention ne serait pas entrain de se compliquer… Et alors que je me dirige vers l’arrière de l’ambulance je remarque que la place est noir de monde et il est illusoire de croire que personne n’a remarqué les gyrophares qui tournaient au dessus de ma tête et alors que j’arrive au seuil de la cellule je me remémore cette série ou on voit un sauveteur avec son short rouge courir sur une plage pour sauver les malheureux baigneur de la vaguelette de 3cm et j’ai même la chanson qui me titille les oreilles alors que je descend mon pied vers le marche pied…

Et pour paraphraser Jean dans son récit En chier avec dudule..!!

C’est là que TOUT a foiré !

J’ai senti mon pied vouloir aller plus vite que la musique et pour une obscure raison il est même remonté à l’horizontale…!!!  Je regrette à ce moment d’avoir cru en la pub de mes chaussures de montagne Columbia (qui d’après l’inscription utilisent la technologie ULTRA MEGA GRIP only snow) Only snow qui est bien entendu écrit en tout petit, en fait cette  »technologie » est une vaste fumisterie qui permet de faire doubler le prix de la chaussure….’foiré..!!! En fait le caoutchouc de la chaussure n’apprécie pas du tout le contact avec l’aluminium mouillé du marche pied…gggrrrmmmmbbbbblllll Bref alors que je suis encore entrain de pester dans ma tête une pensée m’effleure l’esprit et je me remémore tout d’un coup de certains de mes cours de physique et en particulier le cours de la pomme dû au théorème d’un certain Newton. Isaac de son prénom.

Deux corps ponctuels de masse MA et MB s’attirent avec une force proportionnelle à chacune des masses, et inversement proportionnelle au carré de la distance qui les sépare. Cette force a pour direction la droite passant par le centre de gravité de ces deux corps. La force exercée sur le corps B par le corps A est vectoriellement donnée par newton. Voyons la gravité à Strasbourg est de 9.81..Fichtre si je ne me tenais pas je me serais écrasé par terre devant toute cette foule…. Soudainement un éclair de lucidité me traverse…mais oui tiens à quoi est ce que je me tiens d’ailleurs……la sentence tombe rapidement: Ben à rien mon gars..!!!

Et alors que je suis encore entrain de débattre dans ma tête de ce fameux théorème et de pester sur le fait que s’il n’existait pas on tomberait peut être un peu moins vite…je suis rappelé à la réalité par une douleur aiguë qui remonte le long de ma colonne….Douleur due à l’impact et la rencontre entre mon postérieur et notre bonne vielle planète..!! C’est dans ce genre de moment qu’on aimerait trouver un petit trou ou se cacher et ne plus en sortir…. Et entre nous vous avez déjà essayé de faire un relevage devant 200personnes en combinaison blanche avec le postérieur trempé, parce que vous vous êtes rétamé comme une buse en glissant sur ce !%&#!! de marche pied???

  • Corollaire: Les jours de pluie le marche pied tu n’utiliseras pas.

C’est le métier qui rentre qu’il disait l’autre… J’aurais voulu le voir à ma place le rigolo qui a inventé ce proverbe..!!!

Merci à éric de nous avoir fait par de cette anecdote.

About Franck - Webmaster

Ambulancier Diplômé, j'ai souhaité mettre à la disposition de tous un outil d'information à but pédagogique pour centraliser le plus d'informations possibles sur le métier d'ambulancier et ce qui l'entoure. Passionné par mon job j'essaie à travers ce site; d'apprendre à chacun à mieux connaitre la profession et en parallèle offrir à mes collègues un outil pour garder leurs acquis à jour.

Vous devriez lire

patiente

La patiente qui ne voulait pas…

Appel 15, patiente 60 ans … Le téléphone retentit dans le local de garde : femme …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *