Home » PROFESSION » LE METIER EN GENERAL » Ambulancier, pourquoi choisir ce métier ?
women_paramedic

Ambulancier, pourquoi choisir ce métier ?

Pourquoi avez vous choisi de devenir ambulancier ?

Christian, ambulancier, animateur et créateur de la page Facebook « Ambulanciers en colère » propose de temps en temps des questions pour ses lecteurs très pertinentes. Je me fais le relais de ces réponses afin qu’elles puissent répondre aux questions des aspirant ambulanciers ou encore du grand public sur les motivations qui nous ont données envie de faire ce métier. Bien entendu j’ai laissé volontairement certaines réponses (humour, ironie, c’est au choix).

  • Vincent : Reconversion après la Bspp
  • Christophe : une vocation !
  • Cindy : On se balade et on rend service!!
  • Xavier : Ce métier me plais depuis depuis 4 ans je veux toujours faire ambulancier même si des fois ce n’est pas facile
  • Céline : Une passion. Un métier. Que j’exerce depuis 4 ans. Et demi. Et j’ne regrette rien. Et le blanc me va si bien loooool
  • Aleksandra : une vocation et une passion !
  • Elo: Par amour du métier!!
  • Marty : Mais si parfois c dur niveau horaire, c un métier ou on a l’impression de servir à quelque chose et j’adore conduire.
  • Lylye : Pour le salaire! Ah non ce n’est pas la bonne réponse lol
  • Thomas : pour le salaire bien sûr…..
  • Mickael : j’exerce ce métier depuis 9 ans par passion et je me sens utile auprès de la société en rendant service aux personnes qui en ont besoin
  • Anthony : Par passion
  • Christelle : C’est trop bien payé…!!!
  • Φρειδερίκος : Pour liker « ambulanciers en colère » !
  • Daniel : Pour le relationnel et l’aide apportée aux autres.
  • Isabelle : Oui c’est sur on ne fait pas se métier pour être riche c’est sur mes tellement enrichissant, une vrai vocation … Mais je confirme pas facile niveaux horaire
  • Cédric : Une vocation
  • Franck : 29 ans d’ambulance cette année! De la vocation !!!
  • Vincent : Par passion
  • Looky : une vocation 22 ans spv et 9 ans ambulancier
  • Lolotte : une vocation, avant j’étais secouriste, j’ai été à l’école de l’ordre de MALTE approfondis mes connaissance et voilà, maintenant cela fais 22ans de métier, donné aux gens malades un sourire c’est important, bonne journée
  • Mélanie : L’envie de se sentir utile, d’apporter un peu de joie au patient durant le trajet. Je suis sortie de l’armée en décembre et travaille comme AA depuis février en attendant de passer le DE. Je n’ai jamais été aussi crevée, ni aussi mal payée… Mais qu’est-ce que je suis heureuse de me lever le matin pour aller bosser!!! C’est de la folie!!! Je ne savais pas que ça pouvait faire cet effet la d’avoir un métier qui vous passionne, et qui vous enrichit…!
  • Sébastien : Pour les horaires de fonctionnaire!
  • Loïc : Une vocation à aider les autres, j’ai eu cette vocation lorsqu’un membre de ma famille a eu besoin d’une ambulance et que j’ai vu l’énergie et le professionnel de ces personnes qui sont désormais mes collègues
  • Claudine : depuis bientôt 26 ans je tiens des hauts des bas mais génial. Dévouement total croyez moi
  • Brice : aider mon prochain, mais vu le regard qu’à la société sur ce métier, je commence à me poser la question si ça sert à quelque chose.
  • Damien : Pour la grandeur de ce métier!!!! Malgré les diverses difficultés (horaire, vie de famille, manque de reconnaissance etc.) métier grandissant humainement bref j’adore mon métier!!!!!!!!!!
  • Gilles : Pour la reconnaissance! Lol
  • Romain : Pour la main le sourire le mot qui peut être reçu agréablement par la personne que l’on transporte. Moi si je pouvais travailler plus je dirais oui tous de suite car y a tellement de personne qui ont besoin d’une oreille ou d’une main et ba moi je dis que ce métier est un beau métier. Et j’ai bossé pas mal dans la santé dans différent secteur de la médecine en passant par la traumato et par le bloc les soins intensif et puis la psy et le tous ma apporté ce qu’il me fallait pour me porter et m’envoler sur secours l’écoute de la personne qui permet de rassurer la personne.
  • Valérie : Par respect de l’être humain est l’amour du métier mes triste par les salaires est le patron qui n’exploite pfff
  • Anne-Sophie : pour moi c’est une vocation et une passion. C’est sur les horaires sont difficiles mais je me voie mal avec horaire de fonctionnaire
  • El : Moi j’arrête bientôt j le DEA ms je suis trop dégouté après 3 ans à peine je vais me reconvertir !
  • Jennifer : pour le relationnel et le fait de gérer notre planning sans avoir le patron sur le dos et pourquoi pas « devenir patronne  » à mon tour après
  • Lucie : Je vais commencer bientôt la formation et le métier. Mon Papa est souvent transporter en ambulance et mon fiance est ambulancier, il me l’a fait découvrir et ça me plait, j’ai été secrétaire commercial (l’horreur pendant 39h par semaine) et aide-ménagère (pas ma tasse le ménage). Je suis consciente des contraintes et horaire mais il y a aussi des cotes positif et très enrichissant ! Pour moi pour le moment c’est la découverte d’une vocation peut être.
  • Philippe : L’inconscience…et l’ignorance..!!!
  • Pierre : Vocation et pour rendre hommage à des ambulanciers qui sont venu chercher mon papa qui était en détresse vital et que les pompiers ne sont pas venu.
  • Michèle : pendant le 1987 j’ai fait un grave avp !!! C étai à cet moment-là que j’ai compris l’utilité de c’est métier. Comme ça je suis devenue ambulancier l’année suivant !!!!
  • Lucie : Non ce n’est pas partout pareil, mais après c’est un choix la société dans laquelle on bosse, et c’est vrai que dans les petits sociétés (je pense à celle de mon homme), il fait une moyenne de plus de 50h par semaine et ça change tout le temps. Il y a des régions ou il peine à trouver des DEA, donc des conditions on peut aussi en poser de notre côté à savoir de faire un mi-temps qui équivaut à 35h (ce qu’a fait un collègue de mon homme). Et je connais aussi des ambulanciers qui font dans les 35h par semaine comme cite Géo Bez.
  • Mélanie : C’est le métier qui m’a choisi !
  • Nicolas : Moi car j’ai u une grave opération et sais des ambulanciers qui mon amener faire tt mes examen et ça m’a donné envie de le faire aussi et suis idem bénévole à la croix rouge française donc là sa ma encore plus motivé à le faire
  • Lesstas : Un métier libre comme l’air ou n’est pas enfermé, juste une histoire à deux et c’est grâce à ce métier que j’ai rencontré ma femme la mère de mes deux enfants qui et aussi ambulancière
  • Jonathan : Pas eu le choix … pour pouvoir exercer le métier de taxi, on m’a demandé de passer l’auxiliaire !
  • Rachel : l’envie de venir en aide aux personnes en détresse, ne pas être enfermé toute la journée au même endroit, pour plus de contact et le côté ludique du métier (on sait jamais sur quoi ou qui on tombe et je trouve ça assez marrant).
  • El Chauve : Pour le peu de temps passé dans la vie des gens mais qui parfois sert grandement!
  • Mélanie : Une vocation toute tracée depuis ma tendre enfance !
  • Dimitri : Moi je suis devenu ambulancier après avoir perdu un pari. Snif!!!
  • Gégé L’ambulancier : Moi par reconversion militaire … Apres 5 ans d’armée on ma plus ou moins oriente la dedans et ça fait 10 ans aujourd’hui. Et contrairement à d’autre je vais être honnête ce n’est surement pas une vocation loin de là. J’aime ce que je fais certes mais de la a dire que c’est une passion etc. … Faut arrêter !!! Je ne travaille pas pour la gloire moi, si je bosse c’est pour payer mes factures, payer ma baraque et nourrir ma famille comme tout le monde !!!
  • Gabriel : Pour trouver du taf sans bac….. Maintenant de nuit et ne faire que du 15 c’est une passion, même si le ras le bol des 75*/* et là…..
  • Sophie : Jaime ce métier parce que les jours se suivent mais ne se ressemble pas, chaque jour est différents. Déjà que le quotidien est quotidien! Au moins ce n’est pas le cas au boulot.
  • Laetitia : J’ai était transporter pendant de nombreuse année et que sa ma donne l’amour et la passion du métier d’ambulanciers
  • Chris : Par hasard. En remplacement d’été … Et au bout de 2mois j’étais tellement accroc que CCA direct. Et ça me tient depuis 10ans. ^^
  • Gar : pour des raisons de vocation, rendre service aux gens, contact et sauver des vies (les urgences).
  • Jérôme : J était pompier volontaire et c’est le coter ambulance qui m’a le plus attirer
  • Laurent : Pour moi c’est l’aide aux personnes en difficultés, le social, et pour finir sur une note d’humour la sirène et le Giro pour arriver à l’heure pour l’apéro
  • Stéphane : Je crois que j’ai toujours voulu faire ça. J’ai d’ailleurs fait mes études dans la branche…
  • Hein? Non, pas sanitaire et social,…BTA FORESTIER!!
  • Kevin : J’ai toujours voulue être ambulancier !!!!
  • Audrey : C’est le métier qui m’a choisi ! Et je ne regrette rien … je suis comblée
  • Rachel : Au décès de mon grand-père (un 15 août), j’ai aidé l’ambulancier et je dis bien  » l’ambulancier  » à brancarder et porter le corps du véhicule au domicile !!! (un TDC je ne vous rassure pas une ambu) Une vocation est née … A l’époque j’étais déjà  » en colère  » de voir une seule personne travailler un jour férié !!! Et triste aussi pour mon Pépé … De plus j’adore conduire, aider les autres rendre service, etc. ….
  • Franny : c’est un beau métier AMBULANCIER, et je les salue tous
  • Pierre : Ambulancier salarié au départ, avec des conditions de travail hallucinantes… j’ai eu l’opportunité de passer indépendant et maintenant ce métier est un vrai plaisir…
  • Zibi : Par passion
  • Samuelle : Pour me rendre utile au départ, et aujourd’hui je sais que c’est bien plus, c’est un plaisir de partager la route avec vous!
  • Ju : Pure vocation. Et avec une équipe en or (patrons compris), des patients en or et un cadre de boulot magnifique (bords de Loire), c’est plus qu’un plaisir de se lever le matin.
  • Alain : Parce que moi aussi…je voulais être un héros …et comme en plus ça paye grave.
  • Je voulais un yacht. Une villa …des belles voitures…..!!!!
  • Marie : Par passion!
  • Aurèlie : Une passion depuis toute petite ! Pk je ne sais pas !! C’est comme ça ! Ce métier et pas un autre !!
  • Nathalie : Pour me rendre utile auprès des personnes ce métier n’était pas une évidence au début et grâce a de superbe collègues en formation Jai aimer ce métier de plus en plus et maintenant je ne changerais pas malgré toute les contraintes qu’on lui connait
  • Laetitia : pour être utile auprès des malades et leur famille j’adore conduire j’adore les bleus lol et j’adorais être indépendante malgré tout sauf que au bout du compte sa fatigue ça fait mal au dos que les malades ne sont pas tous gentils…
  • Karim: Car j’aime bien être considérer comme un larbin

 

About Franck - Webmaster

Ambulancier Diplômé, j'ai souhaité mettre à la disposition de tous un outil d'information à but pédagogique pour centraliser le plus d'informations possibles sur le métier d'ambulancier et ce qui l'entoure. Passionné par mon job j'essaie à travers ce site; d'apprendre à chacun à mieux connaitre la profession et en parallèle offrir à mes collègues un outil pour garder leurs acquis à jour.

Vous devriez lire

franc_comtois

AMBULANCIERS FRANCS COMTOIS – OCTOBRE 2013

L’ actu des associations ambulancières continue avec aujourd’hui les Ambulanciers Francs Comtois : L’association Face …

6 comments

  1. bonjour, à tous et hommage aux femmes et aux hommes de ce métier que nous aimons

    petite parenthèse le seul prénom que je crois selon mon opinion etre d’origine magrébine comme moi .
    du prénom KARIM qui ne reflète que lui m^me je site  » j’aime etre un larbin  » …

    et bien moi NON .j’aime etre un AMBULANCIER qui porte secours et aide à mon prochain.
    depuis PLUS DE 20 ANS AMBULANCIER SMUR ET INTER-HOSPITALIER FONCTIONNAIRE
    et ancien du Privée 5 ans

    voilà une petite colère de ma part

    je voudrais bien aussi que se site parle un peu des AMBULANCIER inter-hospitalier qui transporte des patients pour des scanner des radios des examens de toute sorte avec beaucoups de matériels médicaux ou médicales du pousse seringue aux pef de la pompe à morphine du scope des sondes et des drain ect ect …. qui aiment se qu’ils font et apportent du réconfort dans leur transports en plus des soins ..

    voilà une façon a moi de dire les choses …

    • Alors message bien reçu et tout à fait compréhensible. Le problème c’est que justement pour en parler il faut quelqu’un qui le pratique. Pour ma part je bosse dans le privé et je ne connais pas grand monde qui pratique ce domaine précis. Si vous souhaitez contribuer et présenter votre quotidien ce sera avec grand plaisir que je le publierais.

  2. Bonjour, mon commentaire est d’ordre général … Je ne connais pas votre champ de pratique, mais j’me demande pourquoi vous utilisez toujours le terme ambulancier pour la profession ??? Si je me réfère au dictionnaire, le terme ambulancier signifie: Conducteur d’une ambulance. De notre côté, en Ontario (Canada) nous travaillons très fort sur l’éducation du public pour que le terme « ambulancier » ne soit plus utilisé puisque nous sommes beaucoup plus que des ambulanciers, c’est-à-dire que nous traitons les patients, en soins primaires, avec des médicaments tels que : la nitro, le salbutamol, l’aspirine, O2, le gravol et le dyphenydramine; en soins avancés nous avons accès à : Morphine, adénosine, midazolam, fentanyl et atropine. C’est donc pour l’ensemble de nos traitements que nous avons adopté le terme de « paramédics » pour désigner notre profession, terme qui me semble beaucoup mieux adapté lorsque l’ont parle de traitement à l’aide médicament et de technique invasive comme nous utilisons. Encore une fois je répète que c’est à titre informatif que je vous écris puisque je ne connais pas votre chant de pratique. Merci de m’informer sur votre réalité. P.S.: La photo que vous utilisez sur cette page est une photo d’une paramédique, que je connais, du service d’urgence d’Ottawa (capitale nationale du Canada) service voisin de celui où je boss … Elle est ACP (Advanced care paramedic), sur les camions que vous retrouvez sur cette photo le terme paramédics est utilisé pour nous identifier… en toute solidarité, Martin, paramédic de soins avancés.

  3. Bonjour Martin, un commentaire ne suffirait pas à expliquer l’ensemble des problèmes que nous rencontrons ni le système par lui même c’est assez complexe. Voici un article qui apportera déjà un début de piste : http://www.ambulancier.fr/ambulancier-et-secours-a-personne-cest-qui-cest-quoi-quand-et-avec-quoi/ malgré qu’il ne dévoile pas l’ensemble des problèmes que connait la profession.

    Comme beaucoup on reste admiratif devant la qualité et les compétences développées par les paramedics. Bien entendu en France le système ne permettra jamais une telle pratique. Pourtant nous aimerions pouvoir agrandir notre champ de compétences. La passion entraîne la volonté d’apprendre et d’évoluer. Cependant on doit aussi faire face aux lobbying de la part d’autres professions et autorités désireuses de conserver leurs places ou encore de s’imposer encore plus quitte à écarter les autres. Tout est souvent aussi une question de politique et de finances.

    PS : si la photo pose souci je la retire mais elle a un quelque chose que j’apprécie beaucoup. J’ai beau chercher l’auteur de la photo pour mettre le crédit mais impossible de la retrouver.

    Toujours un plaisir de lire les interventions de nos cousins canadiens 😀

  4. Bonjour peut être vous pouvez m aidez mon fils j a que 16 ans et veut absolument être ambulancier il est en première slt mais ça le saoule y a t il un cap ou un bac pro qu’ il puisse faire et l aider plus tard dans cette voie en attendant qu’ il es trois ans de permis . Merci C avancé pour toutes réponses

    • La voie à recommander si le domaine l’attire c’est de se tourner vers le sanitaire et social. C’est le domaine à recommander pour quelqu’un qui souhaite se tourner vers le service à la personne 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *