Home » COURS » TRANSMISSIONS » Le bilan social
senior

Le bilan social

Assurer une prise en charge c’est avant tout assurer la mise en place de gestes, de pratiques indispensable à améliorer l’état du patient en vue de son évacuation. Tous ces paramètres sont enseignés et appliqués au quotidien : bilan circonstanciel, circulatoire, ventilatoire et lésionnel. Mais il est une partie trop souvent négligée qui est primordiale dans de nombreuses situations. Certes ce n’est pas le critère d’urgence numéro un mais pourtant il revêt une importance non négligeable : c’est le bilan social.

C’est une multitude de détails qui revêtent une importance non négligeable en cas de détresse non vitale. Je précise ce détail car sur une urgence extrême c’est l’état du patient le plus important. On a alors à ce moment d’autres sujets de priorité.

Quel contenu ?

Le bilan social va contenir tous les éléments extérieurs à l’état de santé du patient.  En effet très souvent vous allez rencontrer des patients avec des particularités importantes à prendre en compte en fonction de l’âge entre autre. Citons une personne ayant chutée chez elle avec une suspicion de fracture du col du fémur. Cette personne vit seule chez elle, la maison n’est pas adaptée : chambre à l’étage, escaliers très pentu etc. Elle vit seule à domicile, n’a pas de famille proche ou du moins aux alentours. Pas d’auxiliaire de vie ou de portage de repas elle était jusque-là parfaitement autonome.

Donc que vas-t-on faire ressortir de ce bilan ?

Un retour à domicile en cas de diagnostic de fracture de la part du médecin des urgences sera rendu complexe suite à la période de soins. La disposition de l’habitation ne permettra pas à ce patient de pouvoir demeurer à domicile : escaliers etc. Mais qui va informer l’équipe médicale en premier ? C’est vous ! Bien que le patient soit interrogé par le personnel soignant il est logique et impératif de mentionner ce genre de détail dans vos bilans. Le fait d’apporter cette information rendra la suite de la convalescence plus ciblée. On pourra penser entre autre à une convalescence en soin de suite, à la mise en place d’une HAD (Hospitalisation à Domicile), Infirmières à domicile pour les soins, mise en place d’auxiliaire de vie ou autre suivant le devenir du patient.

Dentiers, appareils auditif

Ce genre de petit détail a son importance : un patient porteur de prothèse : dentaire, auditive, lunettes (sont-elle de lecture ou de vue ?) est un élément qui a toute sa place dans un bilan. En effet il faudra pouvoir soit vérifier qu’il porte ses appareillages sur lui ou encore les trouver et les mettre dans un sac dédié et le signaler à l’équipe soignante. Ce ne sont pas juste des éléments de confort mais indispensable au quotidien. Sans appareil dentaire, un patient qui sera hospitalisé à la suite de son passage aux urgences ne pourra pas s’alimenter correctement si personne ne lui  a apporté sa prothèse dentaire. Les lunettes : imaginez-vous laisser quelqu’un sans lunettes ce n’est pas concevable. Vous devez donc vous informer au domicile ou être observateur, poser des questions au patient sur ce point indispensable. De plus je ne saurais vous rappeler la valeur monétaire de ce type d’appareillage et donc l’importance de ne pas les laisser trainer n’importe où. La montre : détail tout bête mais pourtant pensez à emporter la montre ! La notion du temps est vite perdue dans une chambre d’hôpital. Pensez à leur confort !

Autonomie

Il est important de signaler sur votre fiche bilan l’autonomie du patient : se déplace t’il sans appareillage ? Marche-t-il avec une canne, un déambulateur ? Hémiplégie, paraplégie ? Présence d’un fauteuil roulant ? Peut-il faire un transfert seul ou avec aide etc. Si vous vous apercevez que le patient présente des difficultés au niveau autonomie à domicile c’est votre devoir d’informer l’équipe soignante. Le médecin diligentera alors au besoin le service compétent pour vérifier la situation du patient afin de trouver des solutions adéquates. Vous n’êtes pas là pour apporter votre opinion sur le sujet mais faire remonter une constatation. Quand la famille vous fait part de ses difficultés à maintenir le patient à domicile vous devez en faire part à l’équipe soignante et inviter la famille à se rapprocher d’eux pour étudier la situation ensemble. L’équipe soignante dirigera ensuite les proches vers le service adapté pour en parler et trouver une solution.

Violence ou maltraitance

C’est quelque chose où vous devrez faire très attention ! Vous n’êtes pas là pour apporter un jugement ou une affirmation. Selon les dires de la personne (âgée, femme ou enfant) ou encore selon vos observations vous devez rendre compte à l’équipe soignante et les prévenir. Vous constatez juste et vous restez discret sur le sujet. Vous faites part de ce que vous avez vu et entendu, le médecin ensuite effectuera les démarches et examens nécessaires. Attention à ce que vous dites et ce que vous affirmez ! Soyez prudent car les conséquences peuvent être dramatique.

Les clés, les bijoux etc.

Les clés de maison. On en revient au patient seul à domicile sans voisins, sans aide, sans famille. Vous allez fermer sa maison avant le départ. Vous allez donc emporter les clés. Signalez-le par écrit ! Il est important de préciser si les clés sont avec le patient et à quel endroit : sac, poche etc. pour bien entendu faciliter le retour à domicile et ne pas laisser l’équipe qui le ramènera plantée devant une porte verrouillée. Si les clés sont laissées chez un voisin, un ami précisez les coordonnées de contact et l’identité de la personne sans oublier son lien avec le patient.

Attention aux bijoux, argent etc. Expliquez à votre patient l’importance de ne pas amener avec lui des objets de valeurs. Si cela est impossible inscrivez sur la feuille bilan la présence du portefeuille, bijoux etc.  Tentez de limiter l’emport de ce type d’objet et essayez de n’amener que le minimum : carte vitale, mutuelle de préférence dans un étui que vous identifierez en apposant une étiquette administrative.

Les animaux

Détail qui semble insignifiant aux yeux de beaucoup mais pourtant on touche à un point important. L’animal de compagnie est souvent pour une personne seule un lien très important. C’est leur seule compagnie et souvent ils y sont très attachés. Leur première inquiétude est souvent pour le devenir de l’animal avant même de penser à leur propre devenir personnel. C’est aussi votre job de veiller à ce que le nécessaire soit fait : prévenir les voisins, laisser une clé, etc. Pour que l’animal soit nourri et abreuvé durant l’absence de la victime. Pensez à votre patient et à son état de stress sur ce sujet. C’est vraiment très important.

La famille et les numéros de téléphones

Il est important de se renseigner sur la famille du patient si vous le trouvez seul : est-il marié ? Divorcé ? Veuf ? A-t-il des enfants et où vivent-ils ? Comment les contacter. En cas d’inconscience ou aphasie ou autre problème de communication il y a surement des voisins, des amis autour de chez lui. Rien n’empêche de prendre quelques minutes pour vous renseigner, prévenir de l’évacuation du patient vers les urgences de l’hôpital x ou y et demander à ce que quelqu’un soit prévenu. Au pire des cas regardez si vous trouvez un répertoire téléphonique papier près du téléphone ou observez le cadran du téléphone. Chez les personnes âgées c’est très souvent un élément affiché au mur ou à côté du téléphone.

Laisser un numéro de téléphone et l’identité d’une personne à prévenir aux urgences lors de la dépose du patient va faciliter la vie de l’équipe soignante qui aura alors la possibilité de contacter la famille en cas de besoin : retour, hospitalisations, complications etc.

Il est important de connaitre un minimum sur la situation de famille : on évitera de laisser les coordonnées d’un fils ou une fille ou autre dont les relations avec le patient sont complexes. Si vous avez l’information bien entendu. On essaie de faire au mieux sur la prise d’information, le tout sans jugement. On est avant tout à l’écoute du patient et on respecte ses choix !

Rassurer l’épouse, la famille

On laisse un numéro de contact du service d’urgence auprès de l’épouse, du mari, des enfants etc. On marquera sur la fiche bilan si la famille prendra contact par téléphone ou va se déplacer au service d’urgence. On les rassure et on s’assure qu’ils ont bien compris à quel endroit vous allez évacuer la victime. On explique ce qui va se dérouler (transport, accueil aux urgences, installation, attente, examens médicaux) de façon simple sans donner trop de détails et en évitant d’évoquer des sujets que l’on ne maitrise pas. Si la famille décide de suivre expliquez qu’ils devront patienter plus ou moins longtemps en salle d’attente etc. Pour ma part je les invite à téléphoner avant de s’y rendre, ou d’attendre quelques heures avant de partir. C’est une façon de s’assurer du retour au calme de tout le monde, de l’évacuation du stress avant de prendre le volant. Si monsieur ou madame est seule je les invite à faire appel à de la famille, des voisins et des amis pour être bien entouré.

Prenez le temps

Cet article n’est pas une référence complète mais un état des lieux grossier de ce que vous devez prendre en compte. Chaque situation sera différente et il vous revient de vous adapter. Sachez prendre le temps de faire les choses comme il faut. L’aspect social d’une intervention fait partie de votre mission tout comme l’aspect médical. Vous ne devez pas le négliger. Je ne vous dit pas de le passer en priorité mais de vous ADAPTER. Cette liste même si elle semble longue ne représente que quelques minutes à mettre en place et facilitera beaucoup de choses. Votre patient n’est pas un objet que l’on dépose et il vous en sera sûrement très reconnaissant. A chaque fois vous n’avez qu’à penser à une chose : s’il était de ma famille qu’est ce que j’aimerais que l’ambulancier mette en place ? Vous pouvez bien entendu réagir à ce sujet, ajouter des éléments de précisions afin de l’enrichir et donc, par ce biais rendre service à tous les collègues ambulanciers ou secouristes qui liront cet article.

Un très grand merci à mon formateur : G. Jollet, formateur pour els ambulanciers,  pour avoir su nous démontrer l’utilité et l’importance d’un tel bilan durant le cursus de formation.

About Franck - Webmaster

Ambulancier Diplômé, j'ai souhaité mettre à la disposition de tous un outil d'information à but pédagogique pour centraliser le plus d'informations possibles sur le métier d'ambulancier et ce qui l'entoure. Passionné par mon job j'essaie à travers ce site; d'apprendre à chacun à mieux connaitre la profession et en parallèle offrir à mes collègues un outil pour garder leurs acquis à jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *