Accueil » FORMATION » LE CONCOURS DE SELECTION » Concours ambulancier : bien préparer ses révisions !
Concours ambulancier : bien préparer ses révisions !

Concours ambulancier : bien préparer ses révisions !

VN:F [1.9.22_1171]
N'hésitez pas à noter cet article
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Le concours ambulancier ça se prépare !

firemen_2Avant de se lancer dans ses cours et ses annales, il faut prendre une bonne journée pour préparer son programme. C’est encore le meilleur moyen de se convaincre qu’il est grand temps de commencer à travailler !

Pour chaque matière, on fera, sur une grande feuille, la liste de ce qui devra être revu les grandes parties du cours et du manuel. Pour chaque partie, il faudra évaluer le temps nécessaire, en fonction de l’importance et de la difficulté. Cette liste étant faite, on peut établir son planning, jour après jour, en insistant sur les longs week end du mois de mai notamment, mais en ne négligeant pas non plus quelques heures les jours de classe. Le planning doit comprendre plusieurs « tours » de révision : le premier sert à réapprendre, les autres proprement à revoir et à maintenir fraîches ses connaissances. Un seul tour ne suffit pas à bien assimiler, mais attention à ne pas faire trop de tours, car l’on risque alors de saturer, ce qui rend le travail inefficace. Pour chaque partie, il faut prévoir non seulement de revoir le cours et les manuels, mais également de s’entraîner sur les sujets d’annales correspondants. La plupart des annales corrigées comprennent un index thématique, qui permet de sélectionner le sujet se rapportant à une partie donnée du cours. On peut également ne préparer que les questions du sujet qui traitent de la partie revue. Lors du premier tour, on préparera également des fiches de synthèse du cours, que l’on retravaillera les « tours » suivants.

Réviser efficacement

Nous apprenons en écrivant, en lisant ou en entendant ; il faut donc réviser en écrivant, lisant et parlant : écrire des fiches, lire son cours et son manuel, se répéter à haute voix ce qu’on vient d’étudier.

Les révisions doivent respecter la même règle que le plan d’une dissertation ou d’un exposé : toujours aller du général au particulier. En histoire-géographie, en S.E.S notamment, il est bon de commencer par avoir une idée globale d’une partie du cours, avant d’approfondir : commencez par vérifier que vous êtes capable de résumer ce que vous étudiez à votre petit neveu, avant de vous épuiser dans les détails dont beaucoup n’auront pas survécu dans votre mémoire le jour j. Dégagez quelques heures de tranquillité pour vos révisions : vous pouvez bien sûr alterner les matières, pour éviter de « saturer », mais il est très important de travailler de plus en plus longtemps, pour apprendre à garder sa concentration plus de trois heures, durée moyenne des épreuves du baccalauréat.

Même si votre planning de la journée est lourd, restez assez longtemps sur chaque matière pour bien vous en imprégner, faute de quoi votre effort sera inutile, mais ne restez pas trop longtemps à relire le même chapitre car le cerveau ne peut faire un effort de mémorisation que pendant une durée limitée. L’idéal consiste à prendre trente à quarante minutes à revoir le cours, puis passer aussitôt le même temps à des sujets, pendant lesquels on pourra reformuler et réutiliser ce qui vient juste d’être vu. N’oubliez pas qu’il ne suffit pas d’apprendre par coeur : il faut comprendre ce que l’on a appris, et être capable de le reformuler et de le combiner. Il est donc capital de vérifier en se posant des questions qu’on a bien compris, et que l’on domine le programme.

S’entraîner

L’entraînement doit être permanent. Connaître son cours est nécessaire, mais pas suffisant. Il faut aussi apprendre à rédiger une copie convenable à partir de ses connaissances.Prévoyez donc, de vous entraîner dans les conditions de l’épreuve, sur des sujets réellement donnés. Vous devez pour cela disposer d’annales corrigées. On vérifiera sur les corrigés que le travail est correct. Si jamais les sujets des annales semblent infaisables, trop difficiles : pas de panique ! Il faut alors bien étudier les corrigés, et essayer de les comprendre. Une fois que la correction est bien assimilée, il faudra revenir quelques jours plus tard au sujet, pour essayer de le refaire par soi-même. En mathématiques notamment, il est particulièrement nécessaire d’avoir vu beaucoup de sujets, et d’avoir repéré les astuces ou techniques employées, car ce sont souvent les mêmes qui reviennent chaque année. Il faut enfin profiter de ces entraînements pour apprendre à réagir face à un sujet : planifier son temps pendant l’épreuve, organiser ses brouillons, relire sa copie, « assurer » le plus de points possibles sur un sujet difficile, notamment dans les matières scientifiques.

Ne pas rester seul

Si les révisions sont un travail personnel, elles ne sont pas pour autant un travail solitaire. Il est très efficace de prévoir quelques séances en commun avec des amis pour confronter les difficultés, partager des conseils ou des fiches, revoir ensemble des sujets. Ne pas hésiter également à aller consulter ses professeurs lorsqu’on a rencontré un problème, ou que l’on n’est pas sûr de quelque chose ; c’est le grand avantage d’avoir commencé à réviser tôt.

 

Source : orientation.fr

Bibliographie

Retrouvez les idées d’ouvrages pour préparer le concours sur cette page  :

http://www.ambulancier.fr/documentation/librairie-preparation-au-concours/

Texte de référence

Le diplôme d’ambulancier est régi par le texte suivant : Arrêté du 26 janvier 2006 relatif aux conditions de formation de l’auxiliaire ambulancier et au diplôme d’ambulancier

VN:F [1.9.22_1171]
N'hésitez pas à noter cet article
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

A propos de Franck - Webmaster

Ambulancier Diplômé, j'ai souhaité mettre à la disposition de tous un outil d'information à but pédagogique pour centraliser le plus d'informations possibles sur le métier d'ambulancier et ce qui l'entoure. Passionné par mon job j'essaie à travers ce site; d'apprendre à chacun à mieux connaitre la profession et en parallèle offrir à mes collègues un outil pour garder leurs acquis à jour.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>