Home » COURS » LES DOSSIERS DE L'AMBULANCIER POUR LES NULS » Ambulanciers, le modèle Allemand
ambulance_3

Ambulanciers, le modèle Allemand

Après être passé par la Belgique, descendons un peu plus bas pour découvrir le système Allemand. L’Allemagne a un système alternatif à celui de la France et des pays anglo-saxons et la Suisse

Transport sanitaires : 3 entités

Schématiquement, il n’y a que trois entités de transport sanitaire principales: la Deutsches Rotes Kreuz (DRK: Croix-Rouge Allemande), le Malteser Hilfdienst (MHD: le Service d’Assistance de l’Ordre de Malte) et enfin, le Arbeiter Samariter Bund (ASB: Ligue des Travailleurs Samaritains). Il en existe d’autres, mais insignifiants en terme de volume de missions (et essentiellement de missions de transport simple)

On distingue 2 activités:

  • Rettungsdienst (services d’urgence de la Malteser ou de la DRK)
  • Hilfdienst und Krankentransporte (service de transport classique de la Malteser, de la DRK et de l’ASB)

Les formations

Sur les ambulanciers et leurs formations, on a ceci depuis le 1er janvier 2014 suite a une réforme fédérale décidée au Bundesrat (parlement) à Berlin:

  • Le Rettungsassistent : 2 ans de formation avec uniquement de la théorie en première année + des stages sur unités mobiles hospitalières de la DRK ou la Malteser. La première année est validée par des examens écrits, des mises en situation et la validation par un jury d’Etat. En 2è année si l’élève a validé son cursus, il reste sur le terrain avec un Rettungsassistent Senior où il se confronte à la réalité à travers des Rettungswache (des gardes d’urgence).

Les RA peuvent suivre une troisième année en se spécialisant dans la petite chirurgie pré-hospitalière ou la réanimation lourde avec intubation et autres gestes invasifs. Ceux qui vont jusque-là sont peu nombreux étant donné le haut degré de technicité déjà requis pendant les 2 premières années.

En général, au terme de la 2è année et s’ils valident le cursus définitivement, ils intègrent une des 3 entités citées plus haut et passent chef de bord où ils sont décisionnaires de toute action (jonction avec un SMUR [Notarzt] ou non etc…), scoop and run ou alors stay and play (les deux systèmes existant en Allemagne, sachant que le fédéralisme accorde plus de prérogatives aux RA dans tel ou tel Land). Retenez qu’un Rettungsassistent a le niveau d’un Emergency Medical Technician Anglais ou d’un Emergency Medical Technician / Paramedic Américain, mais que parfois le 112 lui envoie un SMUR (Notarzt) d’emblée – à la discrétion des régulateurs.

  • Le Rettungssanitäter : Lui, c’est l’auxiliaire (contrairement à ce que son nom peut laisser penser) et son programme se « limite » à 520  heures de formation pratique en alternance avec des stages, notamment 160 heures sur des KTW (KrankenTransportWagen = ambulances C en France), 160 heures sur des RTW (RetTungsWagen = ASSU/UMH) et enfin, 160 heures sur des NEF (NotarztEinsatzFahrzeug = VLM SMUR), le reste du volume horaire (40 heures) étant dévolu aux cours théoriques.

Les acquis du Sanitäter se limitent à l’ABCDE anglo-saxon et aux gestes que les ambulanciers SMUR Français ont le droit d’appliquer. Préparation de solutés sont les prérogatives maximales des RS. Ils ne piquent pas. Ils n’intubent pas en double-lumière. Le Rettungssanitäter Allemand est l’équivalent (en légèrement plus balèze) de l’ADE Français.

Les missions hors urgences (le transport conventionnel) est assuré par deux Rettungssanitäter. On appelle ça le Krankentransporte (transport de malades). Les tâches liées aux urgences strictes (Rettungsdienst par opposition au Krankentransporte) sont dévolues aux seuls Rettungsassistent avec un autre RA ou alors un RS comme second membre d’équipage stricto sensu. Peut s’adjoindre à une mission urgente la jonction ou la convergence d’une NEF (voir plus haut) avec un toubib (Notarzt = médecin de l’urgence), toujours seul à bord

Organisation de l’Aide Médicale Urgente

A savoir que chaque hôpital doté d’un plateau technique (Emergency Room), donc quasiment tous les Krankenhäuser et les Kliniken (hôpitaux et cliniques, mais pas cliniques au sens français du terme “privé”) disposent de leurs propres CRRA qui ne sont donc pas départementalisé contrairement à la France. Le maillage territorial est donc beaucoup plus dense pour compresser le temps de réponse, avec des unités de la DRK ou de la Malteser stationnées dans les hôpitaux et cliniques, intra muros.

On appelle ces services hospitaliers des Notaufnahmen (CRRA) et c’est en composant le 112 qu’on tombe sur celui qui est géographiquement compétent par triangulation de l’appel émis par le requérant.

Contrairement à la France où l’appel d’urgence passé par le 112 est redirigé vers le SAMU (15) les flics (17) ou les pompiers (18), l’Allemagne n’a que 2 numéros dévolus:

  • 110 pour la police
  • 112 pour le secours

Enfin, le secours proprement dit est financé par les Bundeskrankenkassen (CPAM fédérales) et il est gratuit.

Le transport sur prescription est financé par les Länderkrankenkassen (caisses d’Etat) ou les Privatkrankenkassen (caisses privées)

Il n’existe pas de VSL en Allemagne. Cette activité étant laissée aux taxis, remboursables aux patients par leurs propres Privatkrankenkassen sous certaines conditions

About Franck - Webmaster

Ambulancier Diplômé, j'ai souhaité mettre à la disposition de tous un outil d'information à but pédagogique pour centraliser le plus d'informations possibles sur le métier d'ambulancier et ce qui l'entoure. Passionné par mon job j'essaie à travers ce site; d'apprendre à chacun à mieux connaitre la profession et en parallèle offrir à mes collègues un outil pour garder leurs acquis à jour.

Vous devriez lire

Stage de conduite d’urgence sur le circuit du Mans

Stage de conduite d’urgence Franck en avait déjà parlé dans l’ambulancier pour les nuls en …

3 comments

  1. Étant moi-même Rettungssanitäter en Allemagne, tout n’est pas exact dans cet article! 😉 De plus avec la réforme de 2014 c’est un peu plus complexe que ça, et pour l’instant un peu flou.

    • Bonjour Barth,

      Je sais que ce commentaire date un peu mais j’aimerai m’etablir en Allemagne et cette profession m’intéresse justement, tu pourrais m’en dire un peu plus sur comment faire pour exercer ? Tu as la citoyenneté Allemande ?

  2. Non du tout, ce sont juste des infos synthétisées grâce à la connaissance du système par le biais d’un ambulancier qui maitrise bien son sujet. A ce jour je ne dispose pas de ressources francophones qui me permettraient d’apporter plus de précisions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *