Home » DETENTE » BILLETS D'HUMEUR » Ambulanciers, fraudeurs et reportages
vw_ambulance_2

Ambulanciers, fraudeurs et reportages

Capital, les transports sanitaires, les abus et fraudes

C’est l’une des priorités du nouveau gouvernement : trouver 10 milliards d’euros d’économies sur l’assurance-maladie. Car, même si divers remboursements ont déjà été rognés, notre système de santé reste très généreux. Par exemple l’ambulance ou le taxi pour aller chez le kiné ou au laboratoire d’analyses sont facilement prescrits. Cela fait les bonnes affaires des entreprises de transport, moins de l’assurance-maladie qui pourrait économiser 450 millions d’euros ! Et malgré la mauvaise image des urgences, l’hôpital « à la française » reste très confortable. On y reste souvent beaucoup trop longtemps après une opération alors qu’on pourrait sortir plus vite grâce au développement de la chirurgie ambulatoire. Il y aurait 5 milliards d’euros d’économies à la clé !

Quand j’ai lu ce message j’ai dû me frotter les yeux à plusieurs reprises, puis j’ai relu et encore relu. Rien à faire il y a quelque chose qui m’a choqué à un point. Je ne sais pas pour vous mais quand je regarde la tv c’est à dire peu je m’intéresse parfois aux reportages. 90% du temps sur les services représentés (FDO, pompiers et cie) on a le droit  à :

  • Les services d’urgences : SAMU,SAU, maternité, urgence obstétrique etc
  • Les pompiers, les pompiers et les pompiers et encore les pompiers
  • Les forces de l’ordre

Les ambulanciers eux c’est cantonné aux dossiers de type la France qui fraude, le déficit de la sécurité sociale et qui sont les véritables fraudeurs et j’en passe. Je n’ai rien contre les autres acteurs mais à force ça me fatigue.

Non mais sérieusement. Avez vous vu un reportage diffusé sur une chaine à grande diffusion (ou dans la presse écrite) où le métier d’ambulancier a une place autre que dans la case “je suis un vilain fraudeur”. Avez vous déjà vu un reportage complet, réaliste, pas déformé avec des vrais ambulanciers dedans qui expliquent leur job, leurs difficultés réelles, la passion de leur métier ? J-A-M-A-I-S. Mais bon c’est vendeur un ambulancier pourri surtout en ce moment. Et puis la ménagère de cinquante ans préfère conspuer les vilains fraudeurs et glorifier les services qui sauvent des vies. Nous on est juste une boite de kleenex : on nous sort pour pour illustrer des fraudeurs et on nous jette une fois que la mode est passée. Merci au passage pour nos patients qui nous demandent des explications. Comme si notre quotidien n’était déjà pas assez complexe et la sauvegarde de notre métier pas assez difficile.

Des organisations de défense du métier

Encore heureux certaines organisations voient le jour et se démènent comme des diables pour protéger l’image du métier : droit de réponse dans la presse, proposition d’immersion (une vraie hein pas pour prendre en flag les patrons véreux), fiche d’incident contre les entreprises malhonnêtes. Ils se battent, à l’échelle régionale, départementale ou encore nationale pour faire bouger les choses et stopper cette chasse aux sorcières. Je citerais à titre d’exemple au vu des résultats obtenus : CATSUF (Collectif Ambulancier des Transports Sanitaires et d’Urgences de France), AAD (Association des Ambulanciers de Dordogne), Ambulanciers Francs Comtois etc etc (oui j’en oublie d’autre). Déjà ce ne sont pas des syndicats et leurs attentes sont relativement plus axées sur la promotion de la profession et la défense. Oui je sépare les deux car le résultat obtenu est relativement différent. oui c’est mon point de vue et pas forcément celui du lecteur. C’est ma liberté d’opinion.

Alors ce billet c’est pas juste pour le coup de gueule contre les journalistes marketing qui tapent là où c’est vendeur, entre autre puisque ça me met hors de moi à un point qu’ils n’imaginent même pas à quel point je commence à être écoeuré de leurs pratiques. Le droit à l’information ? C’est subjectif quand on limite son champ de recherche ou surtout quand on limite volontairement son champ de recherche pour vendre un produit racoleur et sujet à faire de l’audience bien grasse. Je ne peux pas qualifier ça de point de vue neutre et ouvert.

Plutôt que de chercher à obtenir des choses qui ne seront pas respectées pourquoi ne pas monter au créneau et leur proposer de venir s’immerger dans notre quotidien en général. Voir tous ces passionnés qui bossent dur, s’impliquent, s’investissent avec les patients. Qu’est-ce que l’on apprend en formation, suivre des élèves, suivre des entreprises intéressantes, que fais-t-on au quotidien bref ouvrir un peu les yeux au grand public et montrer que nous ne sommes pas les vilains pourris que la télévision montre.

Pourquoi nous montre-t-on le métier d’ambulancier sous des jours aussi sombres. Nous sommes des acteurs à part entière de la chaine de soins et de secours malgré ce que certaines langues de bois diraient. Certes il y a du boulot pour tirer la qualité vers le haut. Mais ce n’est pas avec ce genre de démarche que les choses changeront et que les patrons seront poussés vers des critères qualitatifs plus exigeant.

L’approche des médias face au métier d’ambulancier

 Quand des journalistes vous approchent la meilleure façon de faire ne serait donc pas de proposer à cette personne de faire évoluer le regard d’une société sur un corps de métier meurtri et sali ? Ce billet s’adresse à tous ceux qui souhaiteraient un jour se plonger vers notre métier en tant que journaliste papier, télévisuel ou autre. Nous sommes des professionnels impliqués. Certes oui comme partout et dans tout corps de métier il y a des brebis galeuses. Mais avant de descendre en flamme tout un ensemble il serait bon ton, avant de chercher la petite bête, de compenser en montrant aussi une réalité : celles de professionnels qui agissent chaque jour pour le bien être des patients. Souvent au détriment de leur vie de famille et pour un salaire et des conditions de travail difficile. Mais chaque matin ces gens-là se lèvent et se bougent. Peut-être un jour aurons-nous le droit nous aussi à la même reconnaissance que d’autres corps de métier du monde médical, paramédical et du secours à personne.

Alors au final oui ce genre de révélation a son importance surtout pour démontrer que l’ambulancier n’est pas forcément le fraudeur présumé mais subit de plein fouet les pratiques contraires aux règles déontologiques suite aux erreurs volontaires ou involontaires, le non-respect des procédures de certains organismes et professionnels de santé. Nous sommes tributaires puisque nous ne travaillons que sur prescription médicale et sommes soumis à des contrôles encore pire que beaucoup d’autres professions. Oui il y a encore des patrons véreux qui exploitent les failles du système. Mais avant de plonger dans ce monde glauque il serait bon ton se sauver d’abord un métier qui prend sans arrêt des coups. Donc je comprends et j’appuie cette démarche mais à mon sens ce n’est pas la bonne façon de faire. Alerter les autorités compétentes oui mais quand on a affaire aux médias ce n’est pas le même but recherché.

Petit état des problèmes

Je l’ai regardé ce reportage même si je savais plus ou moins à quoi m’attendre.

Listons rapidement et grossièrement les « erreurs » volontaires de ce reportage et qui me mettent hors de moi au vu du montage grossier et de la simplification volontaire destinée à cacher certains détails qui changeraient tout.

Le VSL simple « voiture »

Vu la façon dont est présenté le VSL on se dit mais c’est juste une voiture avec chauffeur. On parle juste de personnel qualifié à bord. Mais avec ce type de montage le spectateur moyen doit se dire « ben moi aussi demain je peux conduire la même chose ». On en oublie d’expliquer que l’ambulancier, professionnel de santé formé, s’occupe de la mobilisation parfois très complexe des patients, accompagne, réalise les formalités, les guident dans les structures, s’occupe des relations entre le patient et les autres professionnels de santé. Et je fais l’impasse sur nombre d’autres points.

Les médecins abusent des prescriptions

On en parle un tout petit peu mais oui ils oublient clairement d’insister sur le fait que le transport est soumis à la prescription d’un médecin. Et là ils enfoncent le clou en parlant de prescription modifiée en ambulance par le chef d’entreprise. Il me semble pourtant que la rature ou la correction du mode de transport sur une prescription est soumise à rejet systématique. Alors à qui la faute ? La sécurité sociale n’aurait pas assez de monde pour vérifier ce genre de détail ? Eux si pointilleux, si bureaucratique au point que cela en devienne complètement déconnecté de la   réalité ? Et les médecins qui prescrivent un VSL sur un patient intransportable par un ambulancier en VSL ? Etc la liste est longue si on creuse.

Nous avons appelé une société de Montreuil

Le journaliste appelle plusieurs sociétés pour obtenir un transport en VSL. Impossible ! Il n’y a aucun VSL disponible 😮 ! On lui répond même que la prescription sera modifiée sur place ! ! ! Et oui encore une fois c’est Paris et sa région qui est ciblée. Le pire exemple se situe là-bas. Soyons réaliste Paris et sa région n’est pas le meilleur endroit. C’est même le pire. Non pas que je fasse une généralité mais c’est une réelle constatation qui porte au passage préjudice à tous les collègues qui œuvrent en cette même région de façon très professionnelle. Mais que font les organismes de la sécurité sociale parisienne ?  Il existe un problème ? Pourquoi personne ne s’en serait encore rendu compte ? La victime ? Etrangement encore les organismes de la sécurité sociale qui sont transformés en victimes qui doivent traquer les vilains profiteurs. Il serait bon ton de mettre un peu de vérité sur ce que subissent réellement au quotidien les entreprises et le vrai visage des institutions. Là c’est du « foutage de gueule ». Au passage ces mêmes institutions devraient se pencher un peu plus sur un retrait définitif d’agréments à ces sociétés qui sont une honte pour la profession. Un peu de ménage ne serait pas de trop pour rétablir un équilibre.

Et je suis à mon sens gentil sur mes propos et volontairement peu enclin à relever chaque détail choquant.

Un petit message glissé

Je ne représente pas de mouvement ou autre. Je suis totalement neutre dans mon domaine et je suis un électron libre. Présent pour défendre ma profession, la présenter à tous et offrir des outils indispensables à ceux qui souhaitent entrer dans le métier ou progresser dans leurs bonnes pratiques. Alors oui je n’organise pas de démarches spécifiques auprès de qui que ce soit, je me contente d’informer et de former.

Et merci à tous ceux qui œuvrent pour tirer la profession vers le haut : organisations, entreprise et chefs d’entreprise de qualité (je citerais entre autre ROTH Ambulance, Assistance ambulance, Ambulance Promédic et j’en passe. Désolé pour ceux que j’ai oublié car liste est trop longue). Ce métier est passionnant, il compte beaucoup de personnes impliquées et professionnelles. Alors pour une fois est ce que l’on pourra voir un reportage adapté sur une réalité et mettre en avant ces sociétés et leurs personnels qui se bougent pour le prouver.

Quelques liens à visiter

Je vous invite à visiter ces liens destinés à démontrer que oui les ambulanciers ne sont pas tous des incompétents et qu’il existe de vraies sociétés qui se démènent, tout comme les organisations !

http://www.ambulanceroth.com/

http://www.assistanceambulance.com/

http://www.medic-assistance.com/

http://www.ambulances-promedic.com/

J’en oublie beaucoup d’autres donc n’hésitez pas à rallonger cette liste !

Et je n’oublie pas les mouvements et syndicats

http://www.ambulanciers24.fr/

http://www.ambulanciers-francs-comtois.fr/

http://www.collectif-ambulancier.fr/

http://www.ambulanciersdefrance.fr/

Ou via facebook

https://www.facebook.com/pages/Ambulances-En-Col%C3%A8re/469921486380958

https://www.facebook.com/pages/Ambulanciers-de-Dordogne/367460413361289?fref=ts

https://www.facebook.com/pages/Ambulanciers-Francs-Comtois/426620764025503?fref=ts

https://www.facebook.com/ambulanciersdefrance?fref=ts

Constatez que je suis neutre et que je ne fais pas de distinctions. Chaque mouvement a sa place. Je ne suis pas là pour vous conseiller sur telle ou telle organisation.

N’oubliez pas l’étude sur la profession ambulancière !

Et n’oubliez pas : pour que la profession prenne enfin son envol après 44 ans d’existence officielle, pensez à remplir le questionnaire dédié à votre profil sur cette page :

http://www.observatoire-ambulance.fr/etude

About Franck - Webmaster

Ambulancier Diplômé, j'ai souhaité mettre à la disposition de tous un outil d'information à but pédagogique pour centraliser le plus d'informations possibles sur le métier d'ambulancier et ce qui l'entoure. Passionné par mon job j'essaie à travers ce site; d'apprendre à chacun à mieux connaitre la profession et en parallèle offrir à mes collègues un outil pour garder leurs acquis à jour.

Vous devriez lire

vw_ambulance_2

3 Millions de téléspectateurs et moi et moi…

Un message Je publie cet article, enfin ce billet d’humeur afin de pousser un coup …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *