Home » COURS » LES DOSSIERS DE L'AMBULANCIER POUR LES NULS » Ambulancier prévention et éducation
JPGsmur

Ambulancier prévention et éducation

En pleine période de mise en place des détecteurs de fumées dans les habitations, conformément à la loi, mais aussi en plein débat de la loi santé de la Ministre Marisol Touraine http://www.gouvernement.fr/action/la-loi-de-sante faisant de la prévention une priorité, une question se pose :

L’ambulancier peut-il être un acteur actif de la prévention et de l’éducation au sein de la population au même titre que d’autres professions ?

En effet si l’ambulancier a des bases de prévention des dangers notamment par rapport au module 3 (hygiène) et du module 4 (manutention) de son diplôme d’état, ces notions ne concernent que son patient, son auxiliaire et lui-même. Au cours de sa formation l’ambulancier diplômé d’état abordera les risques  infectieux, les risques de chutes, et les risques liés à la conduite. Or ses connaissances ne seront mises en pratique qu’au moment du transport sanitaire. Malheureusement le reste du temps ces savoirs ne sont pas mis à profit par manque de temps, et d’investissement de la part des ambulanciers, et c’est bien dommage.

On pourrait donc penser que l’ambulancier puisse avoir un rôle plus actif auprès des patients et de leur entourage,  ceci dans une démarche de santé publique. Démarche facilitée de part son métier, ses acquis et sa place dans la chaine des secours, afin de faire de la prévention des risques de la vie, une véritable plus value.

Plus value déjà mise en place par certains, notamment par les  paramédics titulaire du PHTLS  qui font de la prévention et de l’éducation pré-évènementiel. Cependant dans les pays anglo-saxon et plus précisément grâce à la National Association of Emergency Medical Technicians (NAEMT) cette pratique est très ciblée sur les traumatismes et a permis au fil des années de réduire les accidents et leurs répercussions.

Grâce au travail du Dr William J. Haddon qui a mis au point la Matrice de Haddon en 1970, démontrant qu’un accident est une suite de phases temporelles à savoir :

  • Le Pré-évènement ;
  • Pendant l’évènement ;
  • Le post évènement ;

Et du coup la compréhension et l’analyse de ces phases permet de mettre en œuvre des actions de prévention et d’éducation afin de modifier les comportements, réduisant ainsi la mortalité, le nombres de traumatismes et leur coût de prise en charge pour la société, sans oublier l’aspect psychologique pour les accidentés. Adaptée a notre système cette prévention permettrait de réduire les risques, les victimes, et les frais de santé participant ainsi a l’effort général tout en œuvrant pour le bien de la population. Principes que l’on pourrait apparenter à la théorie du CARE qui allie attention, soin, responsabilité, prévenance, entraide et plus…

Si les ambulanciers français agissaient ainsi, il y a fort à parier que le regard de la population mais aussi des pouvoirs publics changerait à leurs égards, venant compléter ainsi le travail fait actuellement par des associations de défense et de reconnaissance de la profession ambulancière, mais aussi du rapport de l’ONPA. A titre d’exemple, les quelques actions menées dans le sens de la prévention et de l’éducation par des ambulanciers privés ont été appréciées par les personnes qui ont pu en  bénéficier et ont donné une autre image que celle réductrice de transporteur sanitaire.

Exemples : fourniture de gilets haute visibilité a des écoliers pratiquant le pédibus, ou bien démonstration et découverte de l’ambulance et de son matériel, participation à des initiations aux gestes de premiers secours http://www.estrepublicain.fr/loisirs/2014/11/26/les-ambulanciers-en-demonstration ou dans des écoles avec des cadeaux remis aux élèves, et tout cela pour des coûts modérés. En pratiquant ainsi les ambulanciers pourraient au même titre que les sapeurs pompiers qui forment la population aux gestes d’urgences mais qui font aussi de la prévention (détecteurs de fumés et de monoxyde de carbone), ou les forces de l’ordre qui font de la prévention pour la sécurité routière (dans les écoles notamment) devenir des acteurs incontournables de la prévention en France.

Les ambulanciers pourraient ainsi faire de la prévention pour les problèmes de santé en général tels que les infarctus, les AVC, les accidents ménager, etc.…  mais aussi prévention des chutes et pourquoi ne pas expliquer en quelques mots les gestes de premiers secours, en procédant de cette manière la prévention permettrait la reconnaissance des signes, réduisant de fait le temps entre l’apparition des symptômes et l’appel au centre 15 en permettant des prises en charges plus rapide (AVC). Il existe en plus des moyens simples tels que le « score » FAST pour pouvoir faire cette éducation.

Au final l’ambulancier deviendrait et conforterait sa véritable place de professionnel de santé. Pour cela il faudrait que les chefs d’entreprises des sociétés de transports sanitaires acceptent ce genre d’actions en les généralisant ;  de façon à ce qu’elles ne restent plus marginales et finissent par avoir un impact national. Mais il faudrait aussi que les ADE (ambulanciers diplômés d’Etat) acceptent ce rôle en s’impliquant plus qu’ils ne le font actuellement.

Dans l’optique d’une refonte du diplôme d’ambulancier, on pourrait même aller beaucoup plus loin, en rajoutant un module sur la prévention et les risques de santé (M9) permettant de compléter les connaissances des ADE et de rendre cette notion de prévention incontournable. Le diplôme d’état d’ambulancier s’étofferait d’un module de santé publique visant à promouvoir, à protéger, à améliorer et, le cas échéant, à rétablir la santé de personnes, de groupes ou de la population entière. Ce qui est déjà quelque part le rôle des ambulanciers et rendant ainsi en quelque sorte a César ce qui appartient a César.

 Article rédigé par Jean François CHARLES, ambulancier SMUR. Vous pouvez d’ailleurs découvrir son portrait d’ambulancier ici.

 

 

 

About Franck - Webmaster

Ambulancier Diplômé, j'ai souhaité mettre à la disposition de tous un outil d'information à but pédagogique pour centraliser le plus d'informations possibles sur le métier d'ambulancier et ce qui l'entoure. Passionné par mon job j'essaie à travers ce site; d'apprendre à chacun à mieux connaitre la profession et en parallèle offrir à mes collègues un outil pour garder leurs acquis à jour.

Vous devriez lire

Stage de conduite d’urgence sur le circuit du Mans

Stage de conduite d’urgence Franck en avait déjà parlé dans l’ambulancier pour les nuls en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *